5 astuces pour apprendre le russe

Apprendre le russe en 5 astuces

Apprendre le russe, c’est aussi travailler ailleurs

Apprendre le russe avec les trucs et astuces, c'est mieux

Apprendre le russe c’est mieux avec quelques trucs et astuces – Crédit photo “Caveman Chuck” Coker

Les trucs et astuces pour apprendre le russe, je vous en donne maintenant régulièrement sur ce site, comme vous le savez si vous commencez à me connaitre un peu. 🙂

Et il n’y a pas qu’en faisant de la grammaire que vous progresserez. Je vous le garanti.

La grammaire c’est important, je vous l’accorde, mais si vous passez votre temps à en manger, d’ici peu de temps, vous risquez bien de ne plus avoir faim du tout.

Alors voici 5 astuces très importantes qui vous permettront de faire de réels progrès, à condition des les appliquer bien sûr. Certaines de ces astuces pour être appliquées nécessitent que vous vous trouviez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé, ni intimidé par ce qui suit. 🙂

Apprendre le russe, c’est oser faire des erreurs

L’important est que ça sorte. Et l’importance de faire des erreurs est grande. Imaginez un peu combien d’erreurs un enfant commet lorsqu’il apprend sa langue maternelle. Au début, il a tout faux, puis un jour il a quelques mots justes. En continuant à baragouiner, il fini par faire des phrases, de plus en plus juste. Et si il progresse, c’est justement parce qu’il commet ses erreurs.

Sans erreurs, pas de tests, sans tests, pas de progrès, c’est aussi simple que ça. Autrement dit, mon conseil ici est : parlez le russe, parlez le avec ce que vous avez, sans attendre d’avantage et même si vous ne connaissez que deux ou trois mots, vous en connaitrez bientôt d’avantage. L’important et de vous faire à la langue et à ses sonorités, à sa couleur dans votre bouche, puisque c’est bien avec elle qu’un jour vous parlerez sans encombres.

Plus vous ferez d’erreurs, plus vous progresserez, moins vous aurez peur d’en commettre et plus vous serez à même de communiquer. Faites des erreurs et faites en encore, personne ne vous blâmera pour ça. Le pire qui puisse vous arriver, ce n’est pas d’en faire, c’est de ne même pas essayer.

Lire à haute voix pour apprendre le russe

Une autre astuce très utile, dès que vous connaitrez l’alphabet cyrillique, c’est de lire à haute voix. Et là, vous me direz peut être que vous n’avez pas encore le niveau pour lire un livre de Pouchkine. C’est là que je vous réponds : “Et alors ?” Je précise. Il ne s’agit pas de comprendre ce que vous lisez, mais bien de lire le russe, tout simplement et à haute voix. Vous aurez tout le temps de comprendre plus tard ce que vous avez lu, même si cela doit prendre quelques temps.

L’important ici est encore une fois de faire sortir du russe par votre bouche. Plus vous ferez cet exercice régulièrement, plus vous aurez de facilité à prononcer ces mots, ces phrases et ces sons pour lesquels nous ne sommes pas forcément habitués. Et croyez moi, vous sentirez rapidement vos progrès au bout de quelques jours seulement. Vous verrez votre rythme s’accélérer, votre prononciation s’améliorer. Il se peut même que vous vous amusiez en le faisant. Si c’est le cas, alors vous tenez le bon bout, croyez moi.

Lire à haute voix sans comprendre, c’est aussi prendre l’accent de russes que vous auriez pu entendre. Vous pouvez en effet imiter un ton russe et vous transformer  un peu comme un acteur qui apprendrait un rôle. Vous verrez si vous le faites, c’est très marrant et ça donne envie d’en faire encore.

Par contre, pas la peine d’en faire des heures. il suffit de quelques minutes chaque jour pour faire de vrais résultats, par exemple 15 minutes en étant bien concentré.

Apprendre le russe, c’est se créer un environnement dans la langue

Et oui, variez les plaisirs, c’est important pour justement se faire plaisir. N’hésitez pas à passer d’un texte au dictionnaire, à écouter de la musique russe,ou à regarder des films en russe par exemple. On a besoin d’entendre la langue pour s’y habituer et pour l’assimiler aussi par l’ouïe. Là encore, pas besoin de comprendre le russe. Vous verrez qu’avec le temps pour repèrerez des mots familiers, puis des phrases. N’oubliez pas que le côté visuel des film vous permettra de comprendre beaucoup plus que vous ne le croyez.

Les dessins animés russe sont géniaux pour ça. D’une part ils sont excellents, mais ils sont aussi tout à fait abordables pour des débutants et toujours aussi passionnants pour les confirmés. Je me souviens avoir passé des dessins animés russes à mes petits neveux quand ils avaient entre 4 et 8 ans. Il ne comprenaient pas un mot bien sûr et cela ne les a pas empêcher de les adorer et d’en regarder toute une série.

Au delà des médias de la musique, du livre et du monde sonore de Russie, vous pouvez aussi tentez votre chance sur le web. Énormément de contenus sont disponibles sur la Russie et pas seulement en langue russe. Vous y trouverez des vidéos des reportages, des articles et des photos pour vous imprégner un peu plus de cette Russie incroyable.

Apprendre le russe, ça passe aussi par là, n’hésitez pas à faire des détours culturels ou artistiques, vous ne regretterez probablement pas..

Parler avec des natifs le plut tôt et le plus souvent possible

Aujourd’hui, des russes il y en a partout en France et ailleurs. Ils voyagent et visitent notre beau pays qu’ils aiment beaucoup malgré notre froideur et notre tempérament jamais content (j’exagère à peine). Même si vous ne connaissez que 50 mots (ou moins), saisissez l’occasion, car rien ne vous empêche de ne faire quelque chose QUE avec ces mots, sans vous servir du français, pendant quelques minutes. Toute occasion de pratiquer est bonne à prendre. C’est encore mieux avec de vrais russes.

Répétez pour apprendre le russe

Votre mémoire n’est pas une machine. Elle est sensible aux rappels que vous lui ferez faire. Alors servez-vous bien de sa capacité à se souvenir des choses répétées. Continuez à lire à haute voix et à faire des erreurs. Répétez les mots que vous avez appris et tentez de les prononcer dans d’autres contextes ou agencés avec d’autres mots. Répétez-les. Ils deviendront naturels pour vous et vous aurez plus de facilité à en appréhender de nouveaux, à enrichir votre russe.

Ces astuces sont réellement très utile et je les pratique encore moi-même dès que je le peux. N’ayez pas peur d’essayer, surtout tentez, lisez, puis prononcez ces mots que vous connaissez. Lisez à haute voix et vous ferez des progrès à coup sûr.

Vous avez mis en pratique une ou plusieurs de ces astuces et cela vous a permis de progresser ?
C’est le moment de partager cette expérience avec les lecteurs, juste au dessous dans les commentaires.

14 Commentaires

  1. hervé voudenet

    Bravo Thomas !

    Pédagogiquement, tes conseils sont excellents : voilà 1 an que j’ai découvert le russe, en rencontrant une ravissante russe, très internationale (anglais courant, français correct et charmant), avec qui la relation n’est pas toujours simple (loin s’en faut !), mais qui m’a donné l’envie, un peu à son insu, d’apprendre sa langue…

    Internet est un outil magnifique pour apprendre une langue quand on est motivé : j’ai donc commencé par l’alphabet cyrillique, puis j’ai appris à compter.

    J’ai recherché ensuite la traduction de mots français que je voulais lui écrire en russe, et j’en ai mémorisé toute une palette… A l’aide de supports multiples trouvés sur le web :
    – leçons de russe en vidéo, données par des natifs, en français, voire en anglais si pas trop technique (bien que je constatai très tôt que notre transcription phonétique est très différente de celle des anglophones et nécessite d’avoir un niveau correct en anglais pour bien en saisir la prononciation russe exacte)
    – leçons de russe écrites, très complètes, qui foisonnent sur le web français
    – podcasts en russe sur des thématiques diverses, sur des sites en français entièrement dédiés à l’apprentissage du russe et à la découverte des spécificités culturelles ou géographiques russes
    – visionnage de films russes, en russe sous titré français (il y en a peu…), en russe sous titré anglais (ça m’a fait autant travailler mon anglais que le russe !), et, cerise sur le gâteau, en russe sous titré en russe (cyrillique). En abordant cet aspect de l’apprentissage, j’ai découvert également des sites russes de streaming, où l’on trouve de tout, et où l’on se rend compte de la différence qui sépare le web russe du web disons occidental, où le droit sur le contenu diffusé prime (copyright et autres), quand tout ou presque est accessible en russe, y ccmpris les tout derniers “ghostbusters hollywodiens” (de qualité médiocre, toutefois).
    J’ai par ce biais beaucoup appris du comportement des russes dans leur vie quotidienne (vocabulaire utilisé, rites de communication, mots clés dans les échanges et les situations particulières, découverte des villes et des campagnes russes, de son peuple, citadin ou non, des grandes métropoles (Moscou, Saint Pétersbourg,…) ou des petites bourgades…
    – visionnage et écoute de chansons russes, traidtionnelles ou folkloriques, modernes et classiques (même l’hymne national, russe d’abord, puis soviétique ensuite ! Sa musique est très belle, et les paroles contemporaines sont très adaptées à sa mélodie : c’est vraiment un hymne national attachant…). Je me suis attelé à apprendre 5 ou 6 chansons, que je parviens même, pour certaines d’entre elles, à chanter presque par coeur (Katioucha, Prosba, Iesli v sertse jiviot lioubov….), et je n’en suis pas peu fier…
    – visionnage des émissions TV auxquelles le web via Google Chrome (très bien fait pour cet usage) me permet de me connecter (Rossia 1, 2, 24, RTR Planeta, Mir TV, etc..) facilement et avec une qualité parfaite
    – étude concomitante des deux “bibles” de l’étudiant autodidacte : Harraps (le Russe facile) et Assimil (téléchargé en PDF sur mon smartphone, ce qui me permet de toujours pouvoir me mettre au russe en tout lieu et dès que j’en ai du temps et l’envie…), plus ‘le Russe pour les Nuls”, pas si mal même si succinct
    – exercices “scolaires”, sur papier (tirés du Net ou de mes livres), portés bien entendu sur la grammaire, si importante en russe, et si difficile aussi… J’avance moins rapidement sur cet aspect du russe que sur mes connaissances de l’environnement russe connexe !!
    – à présent, je viens d’attaquer le support “dessins animés” (ayant récupéré des DVD en langue russe pour enfants) : le film d’animation américain “Rio”, en version russe, est totalement bluffant !!

    C’est la première fois que je viens commenter sur ton site, que je n’ai pas trop parcouru, d’ailleurs, mais, constatant que tu l’as beaucoup développé depuis l’an dernier, je vais à présent le découvrir en détail.
    Je te félicite de ton initiative, excellente et désintéressée, ce qui la rend d’autant plus belle.
    Je te souhaite plein de bonne choses pour le futur (et même pour le présent !), et merci encore !

    Hervé, de Nice

    Réponse
  2. ROLAND

    Je suis assez d’ accord sur tes conseils pour apprendre le russe. j’ ai 70 ans , j’ ai fait plusieurs voyages dans ce pays. le premier en 1961; beaucoup de cours de russe .Je suis certainement bloqué je ne parle toujours pas cette belle langue que je chantes pourtant. Peux tu préciser cette methode . ROLAND

    Réponse
  3. Jacques

    J’essaie de me familiariser avec la langue russe en regardant des films. Cela m’aide à retenir des mots. Je viens de regarder “Piter fm” version intégrale sur youtube. Ce film est marrant et en même temps on découvre St Petersbourg. J’essaie aussi d’écrire ce que j’apprends pour mieux retenir.

    Réponse
  4. DEDIEU

    J’ étudie le russe avec la methode “le russe à votre rythme” qui est un cours pratique pour francophone conçu par l’institut d’études slaves.C’est une méthode très agréable et progressive avec grammaire exercices,documents sonores,corrigés et j’essaie de mettre mes acquis en application en visionnant des vidéos des dessins animés,en écoutant la radio russe.J’ai aussi crée un jeu de scrabble avec les lettres cyriliques et j’échange par mel des petits textes avec une habitante de Oufa qui apprend le français.Je lui corrige ses textes et réciproquement.

    Réponse
  5. nad

    sympa tous vos conseils! merci

    Réponse
  6. Thomas

    Merci à vous tous pour vos commentaires et vos encouragements et particulièrement à Hérvé pour son long message plus qu’intéressant.
    🙂

    Réponse
  7. Sophie 77

    Je suis une amoureuse de la Russie et de son âme depuis mes 20 ans ; j’en ai 46 bientôt ! J’apprends seule depuis 7 mois, avec une méthode très abordable en prix, achetée à la Librairie du Globe à Paris. Cette méthode est assez agréable, même s’il tout n’y est pas traduit en français, donc un petit manque d’explications au long de l’apprentissage, mais j’aime bien quand même. C’est RUSLAN 1. Je suis ravie de découvrir Russies.fr, de pouvoir profiter de toutes ces informations partagées et d’être parmis vous tous Russophones en apprentissage. A bientôt et merci pour vos témoignages très intéressants.

    Réponse
  8. Sophie

    Super conseils! J’ai commencer a découvrir le russe il y a 3 mois en cours intensifs ( une nécessité professionnelle vite transformée en passion). J’ai eu deux mois de cours 4jours/semaine avec un prof arménien qui a grandi en Russie. Il m’a fait travailler dans cette optique et je trouve que l’on progresse vite. Par contre, la question qui me viens maintenant que je suis lâchée dans la nature avec mes petites bases, est ce que quelqu’un pourrait me conseiller déjà des références de livres en cyrillique ainsi que des sites ou je peux trouver des films (dvd ou a regarder en ligne) en russe sous-titrer. En tout cas ce blog est une mine d’infos que je commence tout juste a exploiter, j’adore! Et pardon d’avance si ma question a déjà été traiter dans un autre post. Пока пока!!

    Réponse
    • Thomas

      Salut Sophie,

      merci pour ton msg
      voilà un lien où tu pourras trouver un paquet de films russes gratuitement.

      https://russie.fr/cinema-russe-et-sovietique-youtube

      Pour les livres en russe, je peux te conseiller les livres bilingues avec une page en russe et l’autre avec sa traduction en français… tu peux en trouver dans toute bonne librairie 🙂

      Réponse
  9. seb

    Quand on commence à comprendre le russe, il y a des films supers à voir sur le net (sans parler des dessins animés de l’époque soviétique !!). Le plus simple, niveau langage, que je connaisse, avec de belles chansons en plus, c’est :

    я шагаю по Москве (Je me balade dans Moscou)

    https://www.youtube.com/watch?v=4wKXhKwuqrQ

    Seb

    Réponse
  10. Decarpentrie

    Bonjour Thomas.
    Je suis Daniel et je reviens vers toi. J’ai eu un passage dur.
    De nouveau je suis en Sibérie et si tu me le permais , je désire continuer les cours.
    Je n’ai pas oublié ni perdu ce que tu m’as fait parvenir.
    Cordialement Daniel

    Réponse
    • Thomas

      Hello Daniel,

      Bien sûr, en tant que membre de la formation tu as accès à tous les contenus (nouveaux et anciens) à vie, c’est à dire aussi longtemps que la formation existe 😉

      En plus les coaching communs réservés aux membres commencent prochainement 😉

      Réponse
  11. Petit

    Bonjour. Peux t on apprendre à parler russe en se basant uniquement sur la dialectique ?

    Réponse
    • Thomas

      Bonjour Petit,

      peux-tu préciser ta question ?

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]