5 meilleurs films soviétiques comiques

Les films soviétiques comiques font partie du patrimoine cinématographique mondial. Après en avoir vu quelques un on se rend compte d’à quel point l’humour soviétique est finalement assez proche du notre, dans nos propres films des années 60 – 70.

La Russie avec son histoire marquée par les épisodes tragiques, a su placer l’humour au cœur de sa culture cinématographique traditionnelle et ici soviétique.

Cet humour s’exprime en particulier avec éclat au cinéma.

Souvent du genre métaphorique pour éviter la censure, les films soviétiques comiques mélangent farces et parodies à caractère burlesque.

Ils sont à la fois réalistes ou sous forme de satire poétique où se confrontent sans cesse modernisme et histoire ou traditions.

Les films soviétiques comiques décrivent les problèmes de la société de l’époque en dénonçant les dérives et ses grandes transformations.

Longtemps ignorés des grands festivals, les films comiques russes sont, en fait, toujours été adulés par des millions de téléspectateurs soviétiques, puis russe.

De plus en plus, on les voit diffusés sur les festivals du film russe dans nos grandes villes. Et ils y ont de plus en plus de succès.

Nous allons voir ci-dessous cinq meilleurs films parmi les films soviétiques comiques les plus populaires.

La prisonnière du Caucase ou les Nouvelles Aventures de Chourik (Кавказская пленница, или Новые приключения Шурика)

La prisonnière du caucase - Meilleurs films comiques soviétiques

C’est une comédie réalisée par Leonid Gaïdaï, mettant en scène Alexandre Demianenko, Natalia Varley, Vladimir Etouch, Iouri Nikouline et Morgonouv.

Le film relate l’histoire de Chourik venu au Caucase pour recueillir des chants et des contes.

Cette comédie met en scène une farce burlesque interprétée par des acteurs talentueux.

A sa sortie en 1967, le film a été vu par 76 millions de téléspectateurs.

L’Ironie du sort (Ирония судьбы, или С лёгким паром)

L'Ironie du sort films soviétiques comiquesSorti en 1975, ce film raconte l’histoire de quatre amis moscovites fêtant le nouvel an au sauna.

Ivre, l’un de ces derniers se retrouve dans un appartement identique au sien, à la même adresse, mais à Leningrad.

Aussi, ce malentendu bouscule la vie de la jeune occupante des lieux.

Joué par Barbara Brylska, Andrei Miagkov et Liya Akhedjakova et réalisé par le célèbre cinéaste Eldar Ryazanov, ce film est considéré comme une comédie lyrique culte.

Délit de fuites (Фонтан)

Délit de fuites films soviétiques comiquesC’est une comédie où se mêlent deux faces de la vie quotidienne soviétique entre débrouillardise et absurdité totale.

Ce film très drôle et enfantin a été réalisé en 1988 par Youri Mamine avec Assankoul Kouttoubaev, Serguei Dontsov et Janna Kermitaeva.

L’action se passe dans un immeuble dans le Leningrad (Saint Pétersbourg) de la pérestroïka.

A cette époque, c’est toute la société qui menace de s’écrouler. Et dans le film ce sont les immeubles qui en plein hiver sont ravagés par des fuites d’eau à répétition.

Seul, l’ingénieur Lagoutine retarde l’inéluctable en se retroussant les manches.

La nuit du carnaval (Карнавальная ночь)

La nuit du carnaval - Films soviétiques comiquesLa nuit de carnaval est un des nombreux films réalisés par l’illustre Eldar Ryazanov.

Il représente un tournant dans le cinéma soviétique au moment du « dégel ».

Cette comédie musicale parle des jeunes danseurs, musiciens, jongleurs et artistes, qui, animés par l’esprit du jazz et de la fantaisie, se heurtent à un directeur borné et conservateur qu’ils tournent en dérision.

Ce film est connu comme l’un des grands succès du cinéma russe et également comme le premier grand film d’Eldar Ryazanov mettant en scène Lioudmila Gourtchenko, Igor Ilynsky et Youri Belov.

Le gros lapin stupide (Тупой жирный заяц)

Le gros lapin stupide films soviétiques comiquesComédie de Slava Ross, sortie en 2006, avec Roman Artemiev, Alexandre Bachirov, Serguei Bekhterev, Alexei Maklakov et Nikita Mikhalov.

Ce film parle de l’histoire drôle et touchante d’un artiste de théâtre raté dans l’univers post-soviétique.

D’autant plus, qu’en ces temps de troubles, chacun essaye de survivre à sa façon, en tentant de conserver sa personnalité.

Le film a obtenu le Prix François Chalais du meilleur scénario ainsi que le Prix du Meilleur Film au Festival du cinéma russe de Honfleur.

Crédit image : my-hit ; artcorusse ;  wikipédia ; kinoglaz ; kinozon

Alors, qu’en pensez-vous ? Commentez et partagez votre avis.

1 Commentaire

  1. Ann

    Il représente un tournant dans le cinéma soviétique au moment du « dégel »

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]