Comment j’ai appris le russe

Voici comment j’ai appris le russe. Vous verrez que je vous ressemble sans doute beaucoup plus que vous ne le pensez.

Alors pour la petite histoire et si vous voulez vous en rendre compte, voici comment j’ai appris le russe. Vous pouvez donc vous aussi y arriver, c’est le message principal de cet article, voyez plutôt.

Mais avant de commencer, je tiens à vous remercier. Et plus particulièrement tous ceux d’entre vous qui ont participé à ce projet avec moi en y apportant leurs idées et leurs conseils avisés, aux travers de vos nombreux messages et commentaires sur le blog.

Un article A LIRE OU A ECOUTER ICI avec le PODCAST :

Apprendre le russe peut véritablement changer votre vie

Voilà ici toute l’histoire, en 4 parties clés :

  1. Comment j’ai commencé en tant que débutant intégral et comment j‘ai bien failli abandonner purement et simplement.
  2. Comment j’ai réussi à surmonter les difficultés et surtout la frustration de ne pouvoir aligner deux mots de russe en reprenant du bon pied.
  3. Jusqu’où je suis allé grâce au russe que j’ai appris pour réaliser certains de mes rêves
  4. Pourquoi je crois pouvoir vous aider à progresser en russe et comment

D’où je suis parti ?

Alors voilà, commençons pas le début. Et puis, n’ayons pas peur des mots. Je tiens à vous dire une chose, c’est que je suis comme vous. Et oui. Je vous ressemble beaucoup. ça vous étonne vraiment ?

J’ai mis du temps à apprendre le russe et j’ai bien sûr connu des échecs dans mon apprentissage. J’ai moi aussi toujours rêvé d’apprendre et de parler le russe couramment. Ce rêve était au début comme un de ces rêves inatteignables. Un rêve puissant comme l’attirance que j’ai toujours eu pour la Russie. Mais un de ces rêves que l’on envisage pas plus sérieusement que cela.

Parce qu’au fond de moi, je n’y croyais pas vraiment. ça me paraissait tellement immense, insurmontable. J’avais tout un tas de bonnes excuses comme… “je ne suis pas assez doué”… “cette langue est bien trop difficile pour moi”… ” de toute façon la Russie c’est trop loin”… et puis il faut bien le dire, mes premières années de russe au collège et au lycée furent catastrophiques. J’étais nul ou à peu près. Je me trouvait au pied d’une montagne à gravir et pour laquelle, je me sentais très mal équipé. Je découvris plus tard que les méthodes “à la française” n’y étaient pas pour rien, ça vous dit peut être quelque chose…

J’ai vraiment cru que je n’y arriverais jamais. Cela paraissait au dessus de mes forces. D’ailleurs les profs passaient plus de temps à enfoncer leurs élèves moyens, plutôt que d’essayer de les tirer vers le haut. Il faut dire que le russe en France est (le plus souvent) enseigné comme une langue morte… quoique je suis presque sûr qu’il y a plus de latin et de grec enseigné dans les écoles, que de russe. Et puis les autres disaient tous ou à peu près “le russe, c’est très difficile comme langue”, sous entendu… tu n’y arriveras jamais.

Certains profs ont clairement tenté de me dissuader d’apprendre le russe et m’ont fermé leurs portes… Je n’étais pas assez ceci, je n’étais pas assez cela… Ok, je n’étais pas un génie, mais bon il ne faut quand même pas exagérer. Heureusement, je ne les ai pas écouté. Et depuis, je sais à quel point j’ai bien fait.

J’ai fini par rencontrer des gens sympas qui essayaient, eux aussi d’apprendre le russe. J’ai fait un premier voyage en Russie. Et là, ce fût une véritable révélation. Je ne parlais pas un mot, mais j’avais quelque chose qui bouillonnait en secret pour ce pays extraordinaire… cette passion qui allait me guider et me soutenir pour la suite. Heureusement, car en dehors de cette passion, je rencontrais sans arrêt cette frustration de ne pouvoir aligner deux mots de russe.

Le peu d’encouragements que j’ai trouvé en France a fait que j’ai même abandonné … pendant un certain temps, et même pour de bon. J’étais dégoûté ou pas loin. Toutes ces mauvaises langues avaient eu raison de moi.

C’est plus tard, et presque par hasard que j’ai repris le russe, un peu comme on ravive un vieux rêve enfoui. Je suis parti faire mes études en Angleterre (un hasard de la vie). Il y enseignaient les langues et le russe avec d’autres matières, l’économie, le droit et les affaires européennes… ça a fait tilt en moi et j’ai repris les cours, entourés d’anglais incapables de rouler les “R”… et pourtant… Il y avait déjà quelque chose d’amusant dans tout ça (imaginez juste leur accent en russe, c’était souvent très drôle…). Cette nouvelle aventure commençait bien.

Jusqu’où je suis allé avec mon russe ?

Apprendre-le-russe

En reprenant les cours chez les anglais, j’ai compris à quel point les méthodes d’enseignement pouvaient TOUT ou RIEN faire. C’est en changeant de méthode que j’ai vraiment commencé à faire des progrès. Nous avons revu les bases à partir de zéro et j’ai alors commencé à faire de petites phrases, à savoir les prononcer, à les enchaîner à d’autres, à l’écrit comme à l’oral… j’entrais progressivement dans quelque chose de vaste et nouveau, dans l’inconnu. Mon rêve se transformait peu à peu. Il devenait en même temps un peu plus réel, jour après jour.

Mais au fait, et vos rêves à vous ? Vos rêves ? Les voici !

Je vous ai demandé ce que vous feriez de votre russe, si vous faisiez des progrès. Vous avez été très nombreux à me répondre. Et vos réponses sont ici (100 d’entre elles) : On voit à quel point vos rêves sont variés ici 🙂.

Là bas, chez les anglais, nous avons fait autant en 1 an qu’en 5 ans en France. Seulement leurs cours étaient clairs et structurés, agréables à suivre et leurs profs étaient… ENTHOUSIASTES. Ils tiraient leurs élèves vers le haut. Faire en 1 an ce que l’on fait en France en 5 ans. ça m’a fait réfléchir. La méthode y faisait beaucoup, bien sûr.

J’ai donc commencé à préparé un premier voyage de 3 mois en Russie et à envisager d’y travailler un jour. En 3 ans, j’ai fait 2 stages de 5 et 3 mois. J’ai vécu dans des familles russes et me suis fait des amis. J’ai commencé à vivre mon rêve, en tâtonnant d’abord complètement, puis un peu moins… puis de mieux en mieux.

C’est en Russie que j’ai pratiqué les méthodes russes d’apprentissage de la langue.

Là encore les méthodes étaient différentes… intelligentes. C’est en Russie que j’ai fini par admettre que nos méthodes françaises étaient franchement obsolètes (à l’école). C’est en Russie que l’on rencontre des gens qui parlent parfaitement le français, sans avoir jamais mis les pieds en France. Quand on voit leur niveau, c’est vraiment très impressionnant.

Mes profs russes ont tous été aussi intéressants que méthodiques. On prend un concept ou une règle et on en fait le tour. On prend un sujet et un texte et de même on en fait tout le tour, jusqu’à en connaître tous les angles d’attaque, toutes les tournures… en pratiquant… en pratiquant… en pratiquant, et ça marche !

Les russes m’ont aussi appris qu’il fallait lire à haute voix. ça n’a l’air de rien. Mais cette seule petite astuce vaut tous les exercices du monde. J’aurais l’occasion d’en reparler en détails pour ceux d’entre vous que ça intéresse.

Si je résume, j‘ai eu la chance d’apprendre le russe dans 3 pays et d’en comparer les approches, les méthodes, leurs avantages et leurs inconvénients. Et c’est des avantages de ces 3 pays que je veux vous parler et vous faire profiter. Tout simplement parceque je pense que si ça a marché pour moi, ça marchera aussi pour vous, pour vous faire progresser à grands pas.

Ce que j’en tire de plus important ? Il faut de la variété et du fun. Il faut faire appel au 5 sens aussi souvent que possible… et puis parler, parler, parler à chaque occasion… le russe en mémoire, c’est bien, mais si il ne sort pas de la tête, il ne sert à rien ou presque. Il faut faire des erreurs, tomber, se relever et refaire des erreurs pour progresser. Il faut aussi être bien outillé, avec une bonne méthode. Alors pourquoi pas une méthode qui s’inspire des meilleures astuces des russes et des anglais ajoutées aux nôtres ? Et oui, pourquoi pas ?

Et alors, jusqu’où suis-je allé avec mon russe ?

Finalement, j’ai réussi à trouver du travail en Russie. J’ai travaillé en russe avec des collègues russes pour le compte de l’ambassade et pour un groupe français très connu dans l’agro-alimentaire. Ces jobs m’ont permis de voyager à travers une bonne partie de la Russie. J’ai visité seul plus d’une vingtaine de grandes villes depuis l’Oural, le Sud à la Sibérie (ces souvenirs là sont inoubliables). J’ai aussi beaucoup visité les campagnes sur des projets agricoles avec l’ambassade.

J’ai accompagné de nombreuses délégations de français en Russie et de russes en France, pour leurs trouver des partenaires d’affaires ou de projet. Mais pas seulement des russes. J’ai aussi accompagné des géorgiens et d’autres spécialistes des ex républiques de l’URSS. A chaque fois ces rencontres ont été immensément enrichissantes.

Avec mes amis russes, j’ai même joué dans des petits groupes improvisés, et je suis monté sur scène à plusieurs reprises (quel pied !). J’ai rencontré l’amour… Je suis devenu traducteur / interprète assermenté de russe. J’ai donc été amené à traduire de nombreux documents officiels ou d’affaires, comme des textes juridiques pointus. J’ai même fait une émission de radio (en France) sur les musiques alternatives de Russie et de l’Est.

Bref, j’ai fini par réussir à faire énormément de choses que je n’aurais jamais cru possibles quelques années avant, alors même que tout me décourageait au début.  Voilà en quelques mots jusqu’où je suis allé avec mon russe. Et ce n’est pas fini ! 🙂

Pourquoi je crois pouvoir vous aider… et comment

J’ai eu la chance d’apprendre le russe dans 3 pays dont j’ai suivi les méthodes. Durant cette d’expérience de plus de 10 ans, j’ai appris énormément. Et j’aurais adoré disposer de ces connaissances, de ces trucs et astuces lorsque j’ai démarré mon apprentissage.

Cela m’aurait économisé bien des années à chercher sans savoir comment faire. J’aurais gagné énormément de temps. Et j’aurais pu apprendre beaucoup plus vite et avec beaucoup plus de plaisir. Et surtout, j’aurais pu accomplir mes rêves. Celui d’aller vivre en Russie au contact des russes plus rapidement, pour m’y installer pour de bon, et peut être plus, qui sait ?

Je veux vous transmettre mon expérience et mes connaissances pour vous aider à accomplir votre rêve (ou à vous en rapprocher le plus possible). Je veux vous permettre d’éviter les erreurs que j’ai faites, afin que vous puissiez réaliser votre rêve, tout en démarrant sur les chapeaux de roues.

ça vous tente ?

Car nous apprenons le russe pour des raisons différentes et avec des objectifs différents. Voici à nouveau les vôtres (cliquez ici). Nous sommes tous tellement différents alors que nous rencontrons les mêmes difficultés dans la langue.

Vous m’avez donné l’idée, l’envie et surtout l’énergie d’aller plus loin !

Après un petit sondage (ou deux), vous m’avez confirmé votre souhait d’apprendre le russe avec une méthode clé en main, qui soit proche de vos besoins, pas à pas, qui soit suffisamment étoffée et sans perdre de temps.

Alors je suis parti (à fond) dans la création d’une formation de russe qui réponde entièrement à vos souhaits. J’ai décidé pour cela de prendre le meilleur des méthodes que j’ai eu la chance de suivre comme élève puis étudiant : les méthodes françaises, mais surtout anglo-saxonnes et russes, qui m’ont tant apporté.

A ces techniques déjà très efficaces, j’ai souhaité ajouter encore quelques astuces bien à moi, ou plutôt que j’ai découvert en faisant du théâtre, des techniques d’acteurs… car parler une langue, c’est être acteur avant tout !

Vous avez même contribué avec moi à la création de cette méthode. Vous en avez choisi le nom “LE RUSSE AU CAS PAR CAS”. Vous avez voté pour les options (les bonus) et vous m’avez apporté vos très bonnes idées et je vous en remercie.

En résumé, j’ai fusionné, le meilleur des méthodes de langue plusieurs pays en y ajoutant une dose de fun pour que l’apprentissage y soit aussi un vrai plaisir pour vous !

Ce que je vous demande de faire maintenant 🙂

CLIQUEZ sur le bouton “j’aime” ou PARTAGEZ cet article avec vos amis, et surtout POSEZ-MOI toutes VOS QUESTIONS  dans les commentaires, juste en-dessous ! J’ai vraiment hâte de les lire, et je répondrai autant que possible à toutes vos questions dès mon prochain message, dans quelques jours, alors c’est l’occasion : PROFITEZ-EN !

18 Commentaires

  1. Yan

    Bonjour Thomas,
    Je me réjouis du début de tes cours, car j ai vraiment envie de progresser et d arriver à une bonne maîtrise de la langue russe qui me permettra de mieux communiquer et de mieux comprendre les textes et la “civilisation” russe.
    À bientôt
    Yan

    Réponse
  2. Dom

    Bonjour Thomas;
    Tu dis que tu souhaites limiter le nombre de participants, mais pourrais-tu nous donner plus de précisions sur le format des cours? Webinaire? MP3?
    Ainsi que le coût de la formation.
    A bientôt!
    Dom

    Réponse
    • Thomas

      Bonjour Dom, je peux te dire qu’il y aura de la vidéo, du mp3, mais j’entrerais dans les détails dans le prochain article 🙂

      Réponse
  3. Cécile

    Contente de voir que tu as persévéré pour atteindre tes rêves 🙂
    C’est beau et en plus, tu es performant !

    Réponse
  4. DEDIEU

    Très intéressée par cette formation,j’aimerais cependant comme Dom ,avoir quelques informations plus précises sur le déroulement ,la durée ,le coût de cette formation etc……

    Merci

    A bientôt

    Réponse
    • Thomas

      Salut Dedieu,

      voir ma réponse à Dom ci-dessus 😉

      Réponse
  5. Anne-Marie

    Et maintenant que je sais tout sur ton apprentissage, je grille d’envie de connaître cette fameuse méthode !

    Réponse
  6. Didier

    On reste impatient de voir la présentation de la méthode, comment elle fonctionne étron prix !

    Réponse
  7. Trestchenkoff

    Est-ce que cela s’adresse à ceux qui se débrouillent déjà un peu dans cette langue?

    Réponse
    • Thomas

      Hello Trestchenkoff,

      la méthode est conçue pour les niveaux moyens connaissant l’alphabet cyrillique et sachant lire et prononcer ce qu’il voient (pas besoin de comprendre ce qu’ils lisent).

      Les personnes qui ont déjà fait du russe mais qui ne maîtrisent pas les déclinaisons auront ici une belle révision.

      Les débutant auront un peu plus de boulot, surtout au début, mais je mettrait à leur disposition des liens supplémentaires pour les aider dans leurs tout premiers pas.

      Réponse
  8. Elizabeth

    Bonjour Thomas ,

    J’ai hâte de m’inscrire à la Formation : “Le Russe au cas par cas ” ; Que tu nous a préparées pour l’apprendre comme toi et ainsi surmontées les difficultés d’apprentissage de la langue Russe. Ton article m’a beaucoup encouragé. Sans cet article j’aurais douté de mes capacités .

    A bientôt ,

    Thomas.

    Réponse
    • Thomas

      Merci Elisabeth,

      je suis très heureux de savoir que cet article te donne de la motivation. C’est son but ! 😉

      Les meilleurs des meilleurs sont passés par toutes les étapes, par la “case départ”, par la frustration de baragouiner à leurs débuts… Ils ont commencé avec un mot, puis un second, puis un troisième… ils se sont tous trompés et ont fait des erreurs… et alors ?

      C’est en faisant des erreurs que l’on apprend le mieux, pas en voulant être parfait 😉

      Réponse
  9. Bernard Delwiche

    Bonjour, Thomas,

    Un tout grand merci pour tes bons conseils.

    Ton enthousiasme est vraiment contagieux.

    Bravo pour ton parcours et ta persévérance.

    Ton blog est super. A chaque fois que je lis un de tes articles, ma motivation décuple et je me remets à l’apprentissage du russe.

    Bonne continuation dans tous tes beaux projets

    Réponse
    • Thomas

      Merci bcp Bernard pour ce message d’encouragement 😉

      Réponse
  10. avenier

    Bonjour et merci pour les encouragements, je me retrouve un peu, beaucoup, dans la description de l’apprentissage de la langue. Je suis seul..avec mon livre….le mp3 et je fais au mieux. Il est certain que la pratique terrain est formidable, mais la Russie, ce n’est pas la porte à côté.
    Merci encore pour les conseils, j’attends la suite avec impatience.
    Cordialement

    Réponse
    • Thomas

      Salut à toi,

      la suite est enfin disponible, jusqu’à mardi minuit. il reste quelques places, profites-en 😉

      Merci pour ton msg
      Et à très vite

      Réponse
  11. Tchebourachka

    Merci pour cet article, cela donne envie de persévérer. J’attends cette méthode avec beaucoup d’impatience!

    Réponse
    • Thomas

      Merci à toi Tchebourachka,

      Tu peux y aller, la méthode est disponible ici http://objectif-russe.fr jusqu’à mardi, minuit.

      Après cette date la formation ferme ses portes.
      A très vite j’espère,

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]