Mes 3 habitudes zen pour partir en Russie

Partir zen en Russie

3 trucs zen absolument indispensables avant de partir

Vous partez en Russie et voulez avoir l’esprit tranquille que l’on a quand un voyage est bien préparé ? Voici mes 3 habitudes zen pour partir en Russie. Vous verrez, c’est simple, le tout est de ne rien oublier.

Ces trois habitudes zen m’ont permis de faire de très beaux voyages dans les meilleures conditions. Car bien sûr, il faut se préparer au voyage, se rendre sur place et une fois sur place, y passer de bons moments.

Valise prête et zen

Les fringues à prendre selon les saisons

Le voyage en RussieC’est un peu facile à dire, mais bon partir avec les bons vêtements selon la saison, c’est indispensable pour se sentir bien une fois sur place.

A chaque saison, sa tenue.

En Russie, on peut tomber sur du moins 20°C voire beaucoup plus froid… – 25, -30 et jusqu’à + 40°C en été…

Autrement dit l’amplitude de température peut être très large, d’où la nécessité d’être bien équipé.

Pour le soleil et la chaleur de l’été pas besoin de vous faire un dessin… j’aime bien avoir un pantalon léger ou un short, sweat shirt et crème solaire, ça peut servir en Russie aussi.

Bref un peu comme quand c’est l’été chez nous… il ne fera pas moins chaud en Russie, le climat est continental, il fera même plus chaud que par chez nous.

Pour l’hiver, c’est différent. Je préfère prendre au moins un pantalon chaud avec éventuellement un collant (pour avoir chaud) à mettre en plus si il fait bien froid. C’est beaucoup plus confortable, par exemple pour passer un moment dehors, malgré le froid.

Il faut dire que les occasions de sortir ne manquent pas en Russie, même en plein hiver, et ce serait dommage de manquer ça.

Mais ce n’est pas tout.

En hiver, j’ai aussi des gants (des vrai gants d’hiver), un gros bonnet, un ou deux pull l’un sur l’autre et une veste d’hiver épaisse à capuche et étanche pour couper le froid, le vent.

L’intersaison, c’est un peu entre les deux, c’est surtout humide, froid et moche, boueux à cause de la fonte des neiges et des glaces. Je préfère largement être en Russie en pleine saison, hiver ou été (j’adore les deux !).

Les autres accessoires indispensables

Selon votre niveau de russe ou de connaissance de la Russie, prenez un mini dictionnaire de russe, ou encore mieux un traducteur électronique. Ils vous seront bien utiles dans vos périples. C’est personnellement la seconde solution que je préfère.

Les traducteurs électroniques ne coûtent pas très cher. Ils sont légers et prennent peu de place et son très pratiques : pas besoin de connexion web pour s’en servir… pas besoin n’ont plus de passer deux heures pour trouver un mot.

Quelques petits cadeaux

Mais ce n’est pas tout. J’aime bien avoir avec moi quelques cadeaux à laisser à mes hôtes. Les russes apprécient les marques d’attention de ce genre. ça montre que vous avez pensé à eux… et pas seulement à vous, et rien que ça, ça compte.

Pas la peine d’y mettre des fortunes.

Mais on peut facilement prendre avec soi deux trois bouteilles de bon vin (3 max à la douane), et pourquoi pas quelques spécialités françaises à déguster avec vos amis russes. Ils adoreront ça. Vous pouvez aussi prévoir du parfum, si vous avez les moyens.

Bref, vous l’avez compris, les cadeaux, c’est important en Russie, ça fait plaisir et ça laisse des souvenirs. Et puis, n’oubliez pas un peu de bonne musique et un bon bouquin pour le voyage.

Paperasse zen

Les papiers, ce n’est pas ce qu’il y a de plus marrant, mais ils sont indispensables et il est important de les avoir au propre, en règle.

Sans eux, on ne part pas.

Alors autant faire en sorte qu’ils soient bien fait, si possible en une seule fois et pour de bon. Dans ces papiers, il y a évidement le passeport, le visa, l’assurance et le billet d’avion. J’aime faire en sorte de régler cette partie proprement dans des délais rapides pour passer à autre chose… au voyage en tant que tel.Voyage Russie

1 – Passeport à jour

C’est idiot, mais un passeport à jour avec une date de péremption largement suffisante pour partir et revenir dans les temps…

C’est le minimum indispensable.

Assurez vous que tout est “ok” de ce côté là. Si ce n’est pas le cas, alors un nouveau passeport s’impose.

2 – Invitation, visa et assurance limpides

Bah, c’est simple, sans invitation vous n’aurez pas de visa pour la Russie… Et sans assurance n’ont plus. Mais rassurez vous, il n’y a rien de plus facile que d’obtenir cette invitation avec cette assurance… idem pour le visa. Toutes les agences de voyage sont capables de vous délivrer une invitation en règle et une assurance, de s’occuper du visa et de vous fournir le tout, clé en main.

Maintenant, si vous achetez votre vol séparément et préférez vous passer d’agence, alors vous obtiendrez une invitation par vous même. C’est moins cher, mais c’est beaucoup plus pénible. Il vous faudra vous lever tôt le matin et faire la queue, parfois pendant de longues heures dans l’un des au consulats de Russie.

Vous pouvez simplement obtenir une invitation d’une personne que vous connaissez (un russe, un français, un organisme, un hôtel…) mais une invitation en règle.

3 – Le billet d’avion

Ici, aucune difficulté. Mais achetez le tout de même quand vous êtes certain que votre passeport est ok et que vous aurez votre visa dans les temps. Pas avant.

Pour le reste, vous n’avez plus qu’à acheter votre billet dans les dates prévues. ça marche comme pour tous les pays et n’importe quel autre voyage (visa mis à part…).

Rendez vous pris

Quand je vais en Russie, j’aime bien savoir où je vais. Attention, j’aime bien aussi laisser place à l’improvisation et à l’aventure, mais je me donne toujours quelques jalons, rencontres prévues à l’avance pour ponctuer mon voyage.

Et oui, j’aime bien aussi avoir quelques rencontres prévues à l’avance. Au moins pour les grandes phases du voyage.

Je sais que je passerai par là et que j’irais voir un tel ou une telle. Voyager en faisant des rencontres intéressantes, c’est toujours beaucoup plus intéressant, plus riche.

Alors autant bien les préparer.

Par exemple, dans les lieux incontournables pour moi, il y a le Museï Kino (le musée du cinéma) à Moscou qui renferme des trésors inestimables de cinématographie, les promenades au centre ville près d’Okhotny Riad ou de Kitaï Gorod.

Bref, prévoir quelques étapes, même en partant en solo, c’est toujours ça de pris.

En bref et pour résumer

Ces trois petites habitudes peuvent vous changer votre séjour en Russie. Avec vos papiers à jour, une valise bien faite et quelques rendez-vous où vous ne risquez pas de vous ennuyer, vous profiterez au maximum de votre voyage, vous rencontrerez un maximum de personnes intéressantes.

Cet article participe à Evènement “3 actions indispensables pour être zen au quotidien” qui est organisé par Habitudes Zen. Si vous avez aimé ce billet, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

Crédit photo : dans l’ordre Thibault-Chappe, Thomas Béguin

2 Commentaires

  1. Arnaud

    Bonjour Thomas et merci pour cet article!

    petite précision sur l’obtention du Visa à Paris: il est possible de prendre rdv au centre de traitement des visas, plus besoin de faire la queue dehors pendant des heures!
    voir mon article:
    http://www.walbo.com/comment-obtenir-un-visa-pour-la-russie-facilement/

    autre idées de cadeaux: les crêmes de marques connues pour Madame, le cognac pour monsieur mais aussi l’artisanat régional français (tasse en porcelaine de Limoges par exemple)

    ça donne envie de repartir… 🙂
    Arnaud

    Réponse
  2. ALEKSANDROWICZ Rolande

    Thomas,

    Moi qui suis allée en en Russie avec un groupe en 1970 (j’avais à l’époque une vingtaine d’années) je me suis non seulement totalement retrouvée mais replongée avec délices dans ton fascinant récit.

    Il me reste un souvenir très vivace et très drôle que je te flivre ici :

    Nous partagions notre chambre avec des filles russes qui faisaient partie du “Komsomol” et on avait trouvé qu’il y avait plein de mouches dans la chambre et entre nous on n’arrêtait pas de faire de grands gestes pour les chasser tout en disant : ” dehors les mouches, dehors les mouches” et les filles russes se sont exclamées que “les MOUJNES” étaient dehors” et mes copines françaises de chambrée qui étudiaient la langue russe à la Fac . en langues “o”(rientales) (moi je baraguinais deux ou trois mots à l’époque) se sont mises à rire comme des folles et m’ont dit que “moujne” en russe c’étaient les bonshommes !!!..

    Rolande

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 3 Habitudes Zen indispensables de 169 blogueurs - [...] numéro 138 : Mes 3 habitudes zen pour partir en Russie, par Thomas Béguin du blog [...]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]