Les montagnes russes : le jeu et origines

Jeu des montagnes russes – les origines

Curieusement, le jeu des montagnes russes vient  de Russie

jeu des montagne russe

L’ancêtre du jeu des montagnes russes

L’origine du jeu des montagnes russes est toute simple. Avant de nous y plonger rappelons que ce jeu des montagnes russes s’est considérablement développé partout sur la planète sous le nom plus récent de Roller coaster. Ses dernières versions n’ont plus rien à voir avec le jeu qui l’ont inspiré aux origines.

Tout a commencé avec l’envie de faire des glissades pour se procurer des sensations… un peu plus fortes. Et c’est parti directement du 16ème siècle lorsqu’en Russie on s’amusait en hiver sur des pentes glacées que l’on préparait de plus en plus hautes. Comme leur nom l’indique, les pentes en question étaient glacées sur toute leur surface et les utilisateurs pouvaient les dévaler à grande vitesse, jusqu’à près de 80 km/heure. Ces premières pistes ont vite donné envie aux pratiquants les plus chevronnés de s’élancer depuis des pentes encore plus hautes et plus longues pour encore plus de sensations. Les riders et ingénieurs se sont mis à imaginer des pentes plus fortes, plus longues pour allonger la durée du plaisir et son intensité et aussi pour sécuriser le tout à mesure que la vitesse augmentait.

C’était les débuts du jeu des montagnes russes bien avant l’arrivée des premiers roller coasters. Avant leur apparition, y avait encore quelques étapes à franchir.

jeux des montagne russe

Un jeu des montagnes russes à deux pentes

Les pentes russes étaient faites de grandes structures en bois avec de la glace sur le dessus d’une longue rampe pentue allant parfois jusqu’à plus de 20 mètres de haut pour une pente de 60 mètres, 90 mètres de long et plus. Des escaliers en bois permettaient d’atteindre le point de départ en hauteur. Plus le temps passait, plus la hauteur augmentait.

Certaines luges étaient elle même faites de glace pour favoriser la glissade. Seule un petit tapis de paille permettait aux pratiquants de s’assoir sans se glacer les fesses. Ces luges en blocs de glace avaient un trou de chaque côté permettant de passer une corde pour que l’on puisse s’y agripper pendant la descente. Une fois positionnés dans la luge, il suffisait d’un mouvement ou deux pour mettre l’attelage dans la pente.

De temps à autres, on pouvait ajouter des bosses au bas de la pente pour faire des sauts et ajouter du piment à l’expérience. En fin de course, les pratiquants terminaient parfois dans un tas de sable. Les versions les plus élaborés de jeu de montagnes russes étaient construites par paires. La fin de la pente de la première terminait au pied de la seconde, ce qui permettait de remonter aussitôt faire une autre descente dans l’autre sens.

Les pentes glacées à la russe étaient très populaires pendant les festivals d’hiver. Elles ont rencontré aussi bien du succès parmi les classes populaire que parmi les plus privilégiées de la population. Il paraît même que Catherine la Grande aimait s’adonner à ce loisir et avait fait construire des pentes glacées sur ses propriétés.

Alors que les jeux de montagnes russes à l’ancienne se développaient dans toute les grandes villes de Russie des problèmes de sécurité se posaient. On pouvait même alors louer les services d’un guide qui connaissait bien les pentes pour faire des descentes accompagné et dans des conditions plus sûres.

L’arrivée du jeu des montagnes russes en France

C’est en France que le jeu des montagnes russes s’est perfectionné

Les Montagnes Russes a Belleville - jeux des montagne russe

Les “Montagnes russes à Belleville” – 1817

Ce sont les français qui ont perfectionné le jeu des montagnes russes et à plusieurs niveaux.

Plusieurs installations de pentes glacés se sont ouvertes à Paris au cours du 19e siècle. Les hommes d’affaires qui ont importé ce jeu en France ont du penser toucher le jackpot à l’époque. Mail ils ont vite réalisé que le pays n’était finalement pas assez froid pour conserver les pentes gelées suffisamment longtemps dans l’année. Le résultat était finalement plutôt “mouillé” et pas aussi praticable qu’en Russie.

Cela a sans doute poussé vers une nouvelle évolution du jeu de montagnes russes qui allait bientôt ajouter des roulettes sous les luges pour éviter le problème de la glace qui fond. Les roulettes sont venues après avoir testé des pentes où des luges glissaient sur des pistes cirées.

Le problème de la glace allait être contourné grâce au système des roulements, mais pas celui des accidents. Peu après, l’idée fût émise de mettre en place une piste spéciale. C’est en 1817 qu’on parle du premier Roller coaster au monde et c’est à Paris que cela se passe. Cette piste permettait de faire passer les roues des luges dans des rails pour les caler et éviter les accidents de parcours. L’installation s’appelait “Les Montagnes Russes de Belleville” du nom de la compagnie propriétaire des lieux. On pense que c’est de là que le nom du jeu des montagnes russes est resté ensuite.

Les promenades aériennes - jeux des montagne russe

Les promenades aériennes – Paris 1820

La même année, un autre jeu de montagnes russes moderne (à l’époque) a été construit en forme de cœur. “Les Promenades Aériennes” étaient construites avec deux pistes qui se rejoignaient dans le bas au niveau de la remontée. C’était le tout premier roller coaster en circuit fermé au monde.

On doit entièrement a ces hommes d’affaires le nom de montagne russes qui est ensuite resté. On leur doit aussi les premiers chariots à roulettes, venus remplacer les luges et permettant de pratiquer toute l’année. Plus tard, ces chariots allaient être attachés à la voie.

Il semblerait que le tout premier looping fut construit à Paris en 1846. Depuis le jeu des montagnes russes des origines s’est considérablement transformé et modernisé jusqu’à proposer des looping de plus en plus vertigineux à ses adeptes.

Voici un très bel exemple de roller coaster moderne. Mais attention pour celui là qui se trouve ne Italie… accrochez vous bien !!!

[field name=form]

Mais rassurez vous, les pentes gelées offrent toujours de très bons moments au plus petits et aux plus grands, non seulement en Russie, mais partout où il y a des pentes et où le froid permet d’avoir un peu de neige pour les recouvrir.

Sources : www.joylandbooks.co.uk; www.entertainmentdesigner.com ; www.tpe-parc-attraction.e-monsite.com

Vous avez déjà pratiqué les jeux de montagnes russes ? Vous connaissez d’autres sports de glisse russe ? Parlez-nous en dans les commentaires.

2 Commentaires

  1. Arnaud

    Merci Thomas pour cet article, car je ne m’étais jamais posé la question.
    Mais alors dans ce cas, pourquoi les russes appelent les montagnes russes “motagnes américaines” (американские горы).

    Parce que c’était trop dur à dire roller coaster? 🙂

    Réponse
  2. Thomas

    Salut Arnaud !

    Alors j’ai un début d’explication… en fait, ça me fait penser aux anglais qui appellent la crème anglaise “french custard”.

    ça y ressemble un peu, et puis, c’est sans doute plus exotique pour eux d’appeler ça les “montagnes américaines” 🙂

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)