9 mai – la victoire des russes / commémorations

Les commémorations du 9 mai 2015 à Moscou auraient du se passer avec la présence de la plupart des grands dirigeants européens. Ils ont presque tous refusé l’invitation de Poutine. Où étaient ils ? Pourquoi n’y sont ils pas allés ? Quel que soit le regard que l’on puisse porter sur l’actualité d’aujourd’hui, n’oublions pas pour autant notre devoir de mémoire. N’oublions pas le rôle qu’on tenu les Russes dans cette tranche douloureuse de l’histoire, dont l’issue fût heureusement notre libération. Mais à quel prix ?

Devoir de mémoire – la victoire des Russes sur les nazis

Le débarquement de Normandie à sa place par rapport au front russe ?

Je ne suis pas historien, mais certaines choses m’interpellent et me choquent. Le manque de considération de la part de nos dirigeants envers les victimes du front de l’Est me choque. Au lendemain de la guerre, tout le monde savait le rôle qu’avaient tenu les Russes. Aujourd’hui, beaucoup de monde par chez nous semble avoir oublié… ou ne pas vouloir se souvenir…

La reddition des Allemands a été signée à Reims le 7 mai par les alliés sans les Russes. Cela a naturellement provoqué la colère de Staline qui a exigé une nouvelle signature… qui s’est tenue une nouvelle fois à Berlin le 8 mai 1945 vers 23 heures. Au même moment à Moscou, c’est déjà le 9 mai à une heure du matin, d’où cette date que les Russes retiendront.

Pour resituer les choses. Je suis normand. Toute ma jeunesse on m’a appris que nous avions été sauvés des Allemands grâce aux américains, au débarquement et aux alliés anglais, canadiens. D’ailleurs, tous les 10 ans (et même tous les ans), on fêtait ça en fanfare, les jeeps, les drapeaux alliés sur toute la côte, les speechs officiels, les marathons de la paix et pratiquement jamais aucune trace… des russes.

Ces commémorations du débarquement, que De Gaulle lui même avait toujours refusé d’honorer, estimant que les alliés avaient traité la France “comme un paillasson”.

Khaldeï - la victoire des russes sur les nazisIl faut dire que les alliés dont nous fêtons ce débarquement en grandes pompes depuis des années maintenant, avaient véritablement tenté de rafler la victoire à De Gaulle. Celui-ci a finalement réussi (de justesse) à reprendre sa place et à sauver notre honneur, en arrivant premier à la capitale pour la libération de Paris.

Les faits et quelques chiffres sur le front russe

Mais revenons à nos moutons. Les chiffres parlent d’eux même. Ils sont vertigineux. Et pas besoin d’être historien pour avoir en tête un ordre de grandeur que tout le monde retiendra. Pour 1 soldat américain mort au combat contre les nazis sur le front de l’Ouest, il y a eu près de 60 soldats russes tombés sur les champs de bataille du front de l’Est. C’est sans commune mesure.

Les victimes de cette guerre sur ce front de l’Est ont été comptées par millions… 17 millions de russes !

C’est sans compter les millions d’estropiés qui ont survécu aux conflits. Et c’est sans compter non plus le grand nombre de victimes des famines qui ont suivi dans l’Union Soviétique (en Russie, en Ukraine et ailleurs) entre 1946 et 1947. Mais ça c’est une autre histoire. Mais tout de même, quel carnage ! On parle finalement de plus de 20 millions de victimes, peut être plus.

Alors, à qui devons nous vraiment la victoire ? La question mérite d’être posée… un peu à nous même, pas mal à nos alliés occidentaux, beaucoup aux russes !

Les Russes ont vaincu les nazis de la grande guerre patriotique

Une victoire totale des Russes sur les nazis – commémorations du 9 mai

Les Russes auraient gagné la guerre, la grande guerre ? Oui et nous aussi ! Nous ne l’avons pas gagné seuls cette guerre. Il a fallu pas mal de monde pour venir à notre rescousse. Alors ne devrions nous pas fêter cette victoire ensemble avec eux ? Bien sûr que si. Notre absence aux commémorations est une insulte jetée à la face de l’histoire.

Les Russes ont repoussé les nazis et il l’ont fait de manière définitive. Et c’est ça qu’ils fêtent le 9 mai. C’est une fête nationale immense chez eux, à la hauteur du sacrifice de tout un peuple, qui a permis de repousser l’ennemi and jusqu’à chez lui, à Berlin.

On a tous en tête la fameuse photo héroïque du soldat de Khaldeï, arborant le drapeau soviétique sur le toit du Reishstag à Berlin. La victoire héroïque dans toute sa splendeur et un peu de propagande soviétique pour magnifier une boucherie sans nom et pour en faire ressortir ses héros (et alors ?)… C’est l’histoire de la Grande Guerre Patriotique, comme il l’appellent là bas.

Le temps d’une guerre mondiale, nous étions alliés contre cet ennemi commun, les nazis. Et on leur doit une fière chandelle à nos alliés russes. Alliés par la force des choses, certes, mais alliés quand même, et quels alliés. Les avons nous seulement remercié ?

Les batailles de Kursk et de Stalingrad, le siège de 900 jours de  Saint Petersbourg, restent parmi les événements les plus tragiques, les plus marquants de cette guerre par chez eux.

Je ne suis pas Historien. Mais la bataille de Stalingrad est considérée comme la plus sanglante bataille de toute l’histoire. Elle totalise à elle seule 2 millions de mort (Allemands et russes). Et elle marque un tournant définitif dans cette guerre.

C’est à partir de Stalingrad que les Allemands entament leur retraite. Et ils ne cesseront plus alors de reculer jusqu’à leur capitulation totale, une fois raccompagnés à Berlin par l’armée rouge.

N’oublions pas que l’immense sacrifice de cette guerre, c’est celui d’un peuple russe tout entier, du peuple russe. Ce n’est pas celui de Staline, ni celui de Poutine. Et c’est lui que nous insultons aujourd’hui quand nous refusons cette invitation ou une autre.

C’est dommage. Vraiment.

Que penses-tu du manque de reconnaissance des Russes, de la part de nos dirigeants ? Laisse-moi ton commentaire ci-dessous. Merci 

5 Commentaires

  1. herve

    Absolument d’accord avec vous.Je suis outré par cette falsification de l’histoire et ai décidé de fête cette grande victoire le 9 mai avec nos amis russes chaque année .

    Il faut se libérer de toutes les dictatures .Celle de l’union européenne qui nous entraîne à la ruine et à la guerre en est l’exemple le plus criant.

    Réponse
  2. collott

    C’est lamentable.
    C’est pour tenter de compenser cette injustice que je me suis rendu à Rostov sur le Don du 4 au 10 mai 2015.
    Habitant à Reims, j’ai toujours été choqué de l’absence d’un représentant de la Russie à la signature de l’armistice.
    Lors de ce séjour, j’ai assisté au défilé militaire ainsi qu’au défilé de milliers d’anonymes portant une photo d’un proche disparu pendant cette guerre.
    J’ai assisté aussi à un concert de chants patriotiques au théâtre musical de la ville.

    Réponse
  3. Kathy

    Aussi loin que je me rappelle a l’école, on ne nous parle jamais de la Russie pour la guerre 39-45, c’est en m’intéressant a la Russie que j’ai decouvert que sans eux on parlerait tous allemand de nos jours, que la victoire c’est grâce a eux et qu’en remerciement il n’y a jamais aucun drapeau russe lors des commémorations….il y en a que pour les usa ,les anglais et canadiens, c’est écœurant !
    D’ailleurs je ne vais a aucune commémoration ici a cause de ça, c’est tellement injuste , choquant, déprimant de voir a quel point notre pays n’a aucune reconnaissance et même renie la Russie , que ce soit l’état ou la grande majorité des français…

    Réponse
  4. elisabeth

    Oui les Russes ont vaincus les nazis et ont payé chèrement en vie humaine. J’ai regardé en retransmission de Spoutnik la belle commémorations du 9 mai. Indignité pour ces dirigeants absents à cette commémoration.

    Réponse
  5. jean-paul

    déplorable ont peux penser et dire ce que l’on veut des dirigeant russe mais oublier l’immense sacrifice de tout un peuple est révoltant si les russes n’avaient pas été la en 1945 les américains et les anglais seraient repartis chez eux a la nage et actuellement toute l’Europe parlerai russe au grand dam des épiciers américains

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]