Ne laissons pas les atrocités de la Russie nous faire oublier ses charmes

Les points noirs de la Russie sont trop mis en avant

Nos grands médias et la Russie

Je connais comme certains d’entre vous le parti pris de la plus part des plus grands médias français sur les côtés obscurs de la Russie. A part de rares exceptions (il y en a), on ne parle trop souvent que des points noirs. On met le doigt sur ce qu’il y a de pire et quand on le tient, on zoom, on amplifie et on diffuse le plus largement possible.

En tombant sur cette vidéo d’Amnesty International, j’avoue que je suis resté perplexe. Vous êtes prévenus, elle est plutôt violente. C’est une vidéo choc. Elle est intitulée “Ne laissons pas le charme de la Russie nous faire oublier ses atrocités”.

Bien sûr, je suis pour la défense des droits de l’homme. Bien sûr, je ne soutiendrai jamais aucun régime totalitaire, la torture et toutes les saloperies que l’homme puissant et malveillant peut faire subir à ses congénères. Biensûr, je suis pour la liberté d’expression et pour plus de respect les uns envers les autres et par delà les frontières.

Mais la liberté d’expression, c’est aussi la liberté de parler et de valoriser ce qui fonctionne bien, la juste mesure des progrès accomplis, encourager à faire mieux, plutôt que de stigmatiser systématiquement tout un pays, alors que les faits atroces qui lui sont reprochés émanent d’une minorité. Vous me direz, ce n’est pas le rôle d’Amnesty International que de faire ce travail là.

Faut il rappeler d’où vient la Russie, qu’elle est aujourd’hui plus ouverte que jamais ?

Pas besoin de tendre l’oreille très loin pour entendre toujours ce même disque rayé qui nous ressasse inlassablement les monstruosités d’un régime à la fois dur et complexe qui est celui des Russes. Pas besoin de faire semblant n’ont plus. Tout le monde connaît ça. Tout le monde a en tête les catastrophes, les meurtres de journalistes, les affaires ténébreuses en tout genre. Et croyez-vous que cela fait avancer les choses ?

Mais quelles leçons avons-nous à donner avec nos 8 millions de personnes qui vivent en 2012 au dessous du seuil de pauvreté en France, avec nos prisons surpeuplées, plusieurs fois pointées du doigt par la communauté internationale. Nous ne sommes peut être pas en guerre, mais 8 millions,vous vous rendez compte ? C’est un chiffre qui augmente et qui représente déjà plus de 12% de la population de la France, ce pays… si civilisé ? Et les sujets de ce genre ne manquent pas malheureusement. Jamais en 20 ou 30 ans la société française n’a été si explosive. La question que je pose est… combien de temps tiendra-t-elle encore ?

Je ne parle même pas des nombreux tabous qui font aussi la France et dont il est très difficile de parler sans soulever une levée de boucliers qui fait au final que… le sujet est évité, tué dans l’oeuf. La liberté d’expression, c’est bien, mais savons nous encore nous en servir convenablement… chez nous ?

Je pose une autre question : Faut il éviter les charmes d’un si grand pays au prétexte qu’il y ait encore des atrocités ?

Au lieu de rester sur ce slogan “Ne laissons pas le charme de la Russie nous faire oublier ses atrocités”, c’est exactement le contraire que j’ai envie de vous dire… à savoir : “Ne laissons pas les atrocités de la Russie nous faire oublier ses charmes”.

Nous vivons dans un monde en difficulté. Prenons soin de ne pas le ternir plus que nécessaire. Tirons le au contraire, vers le haut si nous le pouvons.

« Partagez vos impressions avec moi et avec les lecteurs de Russie.fr. Laissez un commentaire à la suite de l’article,

merci et à très vite »

2 Commentaires

    • Thomas Béguin

      Merci Elena, bravo pour ton site, je sais le travail que cela représente. J’essaye simplement d’informer des faits, voilà tout. Mais j’y pense, que penses-tu d’un partenariat entre nos sites ?

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]