Clara, 20 ans, blogueuse et étudiante à Kazan

Clara est une lectrice un peu particulière puisqu’elle est aussi étudiante installée à Kazan. Clara tient aussi un blog sur la Russie. Je lui ai proposé d’écrire un article pour Russie.fr, afin de partager avec vous son expérience à Kazan.

Bonjour à tous, visiteurs d’ici et d’ailleurs !

Je me présente, Clara, 20 ans, étudiante dans ce beau pays qu’est la Russie. J’y vis depuis maintenant presque six mois, depuis. J’ai donc dépassé les premières découvertes, mais je ne suis pas au bout de mes surprises !

Kazan, ma ville

Kazan est la capitale de la République du Tatarstan

Comme vous le savez, ce qu’on appelle communément la Russie est en fait la Fédération de Russie, composée d’Etats plus ou moins indépendants avec leurs propres lois en plus des lois fédérales. Le Tatarstan, si vous regardez sur une carte, se situe autour de l’embranchement de la Volga et de la Kama.

Kazan est sur la Volga, plus au nord de cet embranchement. On est ici à environ 750 km de Moscou. De par son statut de capitale, vous pouvez vous imaginer que ce n’est pas un petit village comme on en trouve dans les campagnes russes, non ; ici on a une ville florissante, qui a accueilli en 2013 les Universiades, les Jeux Olympiques étudiant.

Cet évènement a donné lieu à un remaniement de la ville: nouvelle gare, nouvelles routes, nouveaux complexes sportifs, et aussi un nouveau Village Universitaire, là où je vis. Outre les nombreux théâtres, dont un énorme pour enfant, on trouve aussi des musées (comme le Musée de la Vie à l’Epoque Soviétique), et une ribambelle de restaurants et bars.

Kazan-blog-russie

La Mosquée du Kremlin de Kazan, symbole de la Ville

La population de Kazan

Les Russes à Kazan

Je ne vais pas vous mentir, les Russes et les Français ont, de base, des mentalités différentes. C’est d’ailleurs passionnant, et le choc des cultures, s’il peut sembler rude, est surtout incroyablement enrichissant.

Ils ont leurs traditions, leurs contes, leur musique, leur vision du monde. C’est un pays plus patriarcal que la France, et qui le revendique. Certaines traditions dans ce domaine ont la vie dure, comme considérer les femmes comme plus faibles, comme un bijou précieux à protéger.

Mon meilleur conseil est de ne pas dénigrer leur culture juste parce que vous pensez différemment : que ça vous plaise ou non, c’est leur vision des choses.

Sachez également que certains Russes aussi pensent que nous avons une vision étrange du monde, et tout le monde se porte mieux si on accepte ces différences : vous ne les ferez pas changer d’avis, et vous n’en changerez pas, autant apprendre les uns des autres !

Les Tatars

Les Tatars de Kazan

Eh oui, au Tatarstan, outre ceux s’identifiant comme Russes, il y à les Tatars. Leur culture et leur langue se rapproche de celles des Turques.

Leur cuisine est divine, comme par exemple des petits pains fourrés à la viande, ou encore mieux, une énorme tourte poulet-patates appelée belech. Les Tatars sont majoritairement musulmans, contrairement aux Russes orthodoxes.

Une chose qui me frappe ici, c’est la bonne entente entre les religions. Certes, les choses ne sont pas simple s’il y à mariage entre deux personnes de religions différentes ; mais on n’assiste pas à la haine cordiale que l’on retrouve dans notre pays.

Le climat

Je suis arrivée en Septembre, et il faisait assez bon, déjà plus vraiment chaud. Il a commencé à neiger fin Novembre après des semaines à 0°C, et quand il neige, ici, ça n’a rien à voir avec chez nous ! La chose la plus dangereuse est la glace sur le sol, mais en trois mois, je ne suis tombée que quatre-cinq fois, donc promis, on s’habitue.

La météo est très variable, il peut neiger, pleuvoir, puis geler, reneiger, puis ça va fondre avec le soleil, etc. Les températures peuvent chuter rapidement, mais on trouve des vêtements chauds très facilement. J’étais en France au moment le plus froid de l’année (-33°) mais j’ai quand même connu -26°.

Sachez que ce que disent les Russes en France est vrai : le froid n’est pas le même, il est beaucoup plus supportable chez eux, il est plus sec. La température commence maintenant à remonter, je m’attends à un beau printemps !

Village universitaire Kazan

Vue depuis ma chambre au Village Universitaire, premier jour de neige

Quelques mots sur moi

J’ai commencé le russe au lycée, en troisième langue, après l’anglais et l’allemand. Pour être honnête, c’était parce que j’avais déjà des cours d’anglais renforcés, qui m’interdisaient l’accès à des options scientifiques, alors le russe, pourquoi pas ?

J’ai eu la chance d’avoir une professeure passionnée, et il faut croire que c’était communicatif, puisque j’ai décidé de continuer à l’Université. Actuellement, je termine ma Licence de Langues Etrangères Appliquées Anglais-Russe, que j’ai commencé à l’Université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle.

Cette licence propose à la fois des cours de langue et toutes leurs déclinaisons (phonétique, grammaire, méthodologie d’analyse), mais aussi des notions de Droit, d’Economie, avec à la clef une spécialisation en Traduction Juridique ou Affaires et Commerce. C’est cette dernière que j’ai choisi pour ma L3 (troisième année).

Je vais être sincère, mon niveau de russe était assez mauvais l’année dernière. J’apprends surtout en étant entourée de la langue, c’est donc tout naturellement que j’ai choisi de passer cette troisième année en Russie. Or mon Université proposait les destinations de Moscou et de Kazan.

A Moscou, on pouvait choisir n’importe quel cursus (art, physique…) et valider la licence. A Kazan, on me proposait un Double Diplôme, c’est-à-dire ma licence et son équivalent russe. Outre le fait qu’après deux ans dans la capitale française, je voulais quelque chose de plus calme, cette possibilité de recevoir deux diplômes, dont un russe m’a fortement inspirée.

Après plusieurs mois de préparation et beaucoup de stress, je me suis donc envolée en septembre 2013 avec un compagnon d’Université, direction Kazan.

J’ai été très bien accueillie, et désormais je vis en Cité Universitaire, et j’étudie à l’Université Fédérale de Kazan. Je donne aussi des cours de français à l’Alliance Française de Kazan.

Je parle beaucoup mieux russe, et même si je devrais, au bout de six mois, bien connaitre la culture russe, ils continuent à me surprendre ! En bref, j’ai une vie active, et je passe de supers moments avec mes amis russes. En plus, le printemps vient d’arriver !

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de me rejoindre !

Il est difficile de résumer la Russie en quelques mots, c’est pourquoi je tiens un blog où je consigne mes aventures, d’abord pour le devoir de mémoire, et puis pour partager mon expérience !

Je vous souhaite de belles aventures en Russie !

Clara – son Blog Russie

3 Commentaires

  1. Calife

    Ces infos ne sont pas datées quel dommage !
    Est ce qu’on est en 2015 là ?

    Réponse
  2. tarento

    Etes vous toujours a kazan?

    Réponse
  3. Thomas

    Merci pour vos commentaires, cet article date de 2014. Pour contacter directement Clara, il suffit de passer pas son blog dont le lien est en bas de l’article 🙂

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)