Imène apprend le russe, après un voyage au Japon

 

Thomas : Salut Imène !

Imène : Salut Thomas !

Thomas : Donc, comment ça va ? Qu’est-ce que c’est pour toi le russe, dans ta vie ?

Imène : Alors qu’est-ce que c’est le russe ? Alors en fait moi, je suis quelqu’un qui est intéressée par les langues étrangères. Parce que j’ai appris, l’anglais à l’école, mais aussi le japonais.

Thomas : Et aussi le japonais. Anglais, japonais et russe. D’accord.

Imène : Donc, là j’ai commencé, il n’y a pas longtemps le russe. Et en fait, c’est lors de mon séjour au Japon, où j’ai vu que les japonais s’intéressaient beaucoup à la culture russe.

Les Rencontres et soirées Russie.fr
Les rencontres et soirées Russie.fr sont organisées 2 à 3 fois par an. Inscrivez-vous à la news letter pour assister à la prochaine

Thomas : D’accord.

Imène : Notamment au festival russe de Kyoto.

Thomas : Et oui c’est parce qu’ils sont voisins là-bas.

Imène : Voilà. Et puis en même temps, c’était une époque où Mr Poutine était passé au Japon. Donc il y avait eu beaucoup de contrats avec le Japon. C’est pour ça.

Thomas : Ok.

Imène : Et donc, j’ai parlé avec des japonais qui m’ont parlé en russe. Et donc je ne comprenais rien.

Thomas : Et pourquoi est-ce qu’ils te parlaient russe à toi ?

Imène : Parce qu’en fait ils ont cru que j’étais russe.

Thomas : Ah ils ont cru que tu étais russe ?

Imène : Oui, ils m’ont pris pour une russe. Donc je leur ai dit “non”, je suis française. Et donc en fait quand je suis rentrée en France, je me suis dit que je vais apprendre le russe. Comme ça, si je retourne au Japon, et bien, je saurai parler russe.

Thomas : C’est vraiment pour ça ?

Imène : Non, mais c’est aussi parce que la culture russe elle est intéressante. Alors je ne sais pas si tu t’en souviens, mais en 2007, je crois que c’était à l’époque de Jacques Chirac et il y avait l’année de la Russie en France.

Thomas : Oui.

Imène : En fait, c’était là où ils avaient fait pas mal de… enfin c’est vraiment là que j’ai découvert la Russie, sous une autre forme.

Thomas : Ah, en allant sur des festivals et tout ça ou des expositions ?

Imène : Voilà, même au niveau de la mode et tout ça. Mais comme je n’avais pas eu l’occasion d’apprendre, je me suis dis et bien là c’est le bon moment d’apprendre le russe et de découvrir cette merveilleuse culture.

Thomas : Ah d’accord. Et donc, tu en es où là maintenant ?

Imène : Là j’apprends encore l’alphabet parce que j’ai encore du mal à le mémoriser.

Thomas : Ok.

Imène : Parce qu’entre temps, je continue le japonais. Donc c’est les kanji japonais.

Thomas : D’accord.

Imène : Donc voilà donc j’essaie d’apprendre. Sinon, j’ai un livre russe de voyage. Et là j’essaie de mémoriser les expressions de russe pour si jamais je voyage. Si jamais par mon travail, je peux dialoguer avec des passagers aussi.

Thomas : Ah oui, par ton travail. Puisque tu travailles ?

Imène : A l’aéroport.

Thomas : Dans un aéroport, voilà. Très bien. Ce soir tu es venue à une rencontre Russie.fr.

Imène : Oui.

Thomas : Pourquoi tu es venue ? Question pieds dans le plat ^^

Imène : Et bien déjà pour te rencontrer. Pour te voir en vrai. Pas via Internet et machin.

Thomas : Waw lol.

Imène : Et puis aussi pour voir les autres étudiants qui apprennent le russe, voir un peu leur niveau, quels sont leurs objectifs pour apprendre le russe. Et voilà.

Thomas : Et ça se passe bien, ça va ?

Imène : ça se passe bien, très bien.

Thomas : Oui ?

Imène : C’est un peu difficile, mais ça va, c’est pas aussi difficile que je japonnais, donc ça va.

Thomas : Ah, d’accord. Un dernier mot pour conclure, pour ceux qui nous écoutent ?

Imène : Et bien je vous conseille d’apprendre le russe et de découvrir cette merveilleuse culture.

Thomas : Ah oui, tu n’es pas encore allée en Russie toi au fait ?

Imène : Non pas encore.

Thomas : Donc tu y vas quand ?

Imène : Alors, c’est prévu pour mars prochain.

Thomas : Mars prochain.

Imène : Si je n’ai pas de problème avec le travail, si c’est bon.

Thomas : Pour le printemps.

Imène : Voilà, pour le printemps.

Thomas : Super, à quel endroit ?

Imène : Je pense St Pétersbourg et Moscou pour le début. Et puis après on verra. Après, j’aimerais bien aussi à Novossibirsk.

Thomas : Ah oui, carrément.

Imène : Voilà, si j’ai l’occasion je pourrai y aller.

Thomas : Super, et bien merci Imène et merci d’être venue.

Imène : Merci à toi, au revoir.

Pour assister aux prochaines rencontres, je t’invite à t’inscrire à la newsletter ^^

Et n’hésite pas à laisser un commentaire ci-dessous (merci) 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]