Jazz, rock et subversion en Union Soviétique – Les stilyagi

Styliagi, 1er signe d’ouverture de l’URSS ?

Les Stilyagi, vous connaissez ?

Musiques alternatives russes - Stilyagi Et pourtant ils représentent d’une certaine façon, l’un des premiers signes d’ouverture de l’Union Soviétique.

La première fois que j’ai entendu parler de ces Stilyagui, c’est en lisant l’excellent livre de Madeleine Leroyer sur la féminité en Russie que vous pouvez retrouver ici. Pour être tout à fait sincère, je n’en avais jamais entendu parler avant. Pourtant leur influence fût considérable sur l’ouverture de l’URSS aux nouvelles tendances venues de l’Ouest.

Alors pour commencer, Stilyagi vient de “Cтиляги” en russe qui veut dire, “stylé” ou tout simplement “branché”. Les Stilyagi étaient les membres d’une culture subversive qui s’est répandue en URSS depuis la fin des années 40 et jusque dans les années 60. On pouvait les reconnaître facilement par leurs vêtements hauts en couleurs et à leur style inimitable qui fut rapidement considéré comme contraire aux réalités communistes de l’époque.

Ils étaient tout aussi reconnaissables à leur passion pour la musique moderne de l’époque, autrement dit pour le jazz et pour le rock’n’roll. Ils furent appelés dandies, beatniks, fashionistas et hipsters ou encore zoot suiters. Leur mouvement a émergé puis évolué historiquement tout comme plus tard l’ont fait ceux des punks, des rapeurs ou des hippies, comme un mouvement de jeunesse contestataire contenant une forme de rébellion contre l’ordre établi.

[field name=form]
La bande annonce de l’excellent film de Valery Todorovsky
Stilyagi / Стиляги 2008

Les Styliagi et l’american way of life

Leur admiration ouverte envers “l’american way of life” et leur attitude envers la morale soviétique s’est répandue rapidement dans les années 50. De jeunes hommes revenant du service avaient été en contact avec l’étranger et voulaient garder cette influence qui les avait marqué à vie. Plus tard les jeunes femmes se sont à leur tour inspirées de stéréotypes qu’elle pouvaient percevoir sur l’étranger et l’Amérique.

Cette scène du film illustre très bien la pression qui menaçait tous ceux
qui ne rentraient pas dans le rang

A ses débuts, le look Styliagi ressemblait plutôt à une caricature inspirée des films romantiques étrangers des années 40, mais aussi de photos avec des couleurs vives, qui contrastaient fortement avec la mode soviétique. Au début des années 60 les looks ont évolué et sont devenus plus élégants. Pantalons moulants, vestes longues et cravates étroites, chemises claires et colorées, banane et gomina…

La répression des non-conformistes

Subversifs, il l’étaient. Le mouvement des Styliagi s’érigeait contre la pression du système soviétique sur le “russian way of life”, où il fallait être politiquement correct et éviter toute forme d’originalité vestimentaire. Le stalinisme ne permettait que peu d’expérimentation vestimentaire ou de look.

Les styliagi ont été réprimés sévèrement

…jusqu’à la mort de Staline en 1953. De nombreuses personnes furent arrêtées, par exemple pour avoir fait des enregistrements illégaux sur des radiographies. Ceux qui étaient coupable de ce crime recevaient des peines allant de 3 à 5 ans d’emprisonnement dans les camps. Le slogan “aujourd’hui il écoute du jazz et demain il vendra sa patrie”(Сегодня он танцует джаз, а завтра Родину продаст) était diffusé par les autorités soviétiques. Ce slogan est alors devenu l’idée centrale de leur mouvement.

La victoire des Styliagi

Mais la force des Styliagi n’a fait que s’accroître malgré tout et à finalement réussit à s’imposer tellement il avait d’adeptes, tout en emportant le respect de la population qui finit par approuver le mouvement… au point que les médias, la politique, le journalisme et toute la société a du les adopter au lieu de les railler comme ils le faisaient jusqu’ici.

C’est après l’exposition internationale de 1957 que l’interdiction officielle d’écouter du jazz fût levée. A partir de là de nombreux enregistrements furent rendus disponibles dans les magasins. L’admiration pour la musique moderne fût très largement répandue et la résistance de l’Etat s’est pratiquement effacée. Le combat des styliagi était gagné. Plus tard la Russie comptait parmi ses rangs de nombreuses stars ex styliagui, parmi lesquels des écrivains, de musiciens, des artistes…

« Partagez vos impressions avec moi et avec les lecteurs de Russie.fr. Laissez un commentaire à la suite de l’article,

merci et à très vite »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]