La vodka c’est comme le bon vin, ça ne se boit pas n’importe comment

La vodka et la culture russe

Elle fait partie intégrante de la culture russe que qu’on le veuille ou non :  la vodka !

La vodka, si ils en boivent autant que cela, c’est peut être aussi parce que ça peut être bon. Et oui, la vodka fait partie de la culture russe que l’on le veuille ou non. Si vous allez en Russie, vous serez amené vous aussi à tester ce rituel au moins une fois…

Alors autant en apprendre les règles dès maintenant, car à tout jeu, il y a des gagnants… et des perdants. Et puis rien de vous empêche et heureusement de la consomme avec modération. ^^

La vodka russe

Si l’on boit du vin en France, plongés depuis que nous sommes petits dans notre culture de la dégustation et des codes culinaires très sophistiqués, il en est de même pour la vodka en Russie.

Enfin, pas tout à fait… 🙂

Les rituels et les codes sont là aussi et si on ne les respecte pas, les choses peuvent se gâter.

On peut parfois être choqué par la manière dont certains russes boivent notre bon vin “cul sec” en arrivant pour la première fois en France.

De même, les russes peuvent être choqués de voir les français boire de la vodka “n’importe comment”. Et oui, boire de la vodka n’importe comment, non seulement c’est possible, mais les français le font presque systématiquement.

A moins d’avoir de bons amis russes qui savent les conseiller où d’avoir fait un stage en immersion en Russie, nous ne savons pas boire la vodka par chez nous.

Et oui, cela pose un problème. Je vous l’explique maintenant.

N’importe comment ce n’est pas seulement une question de quantité absorbée, mais il s’agit plutôt de l’art et de la manière de le faire.

Il y a plein de mauvaises façons de boire de la vodka “à l’occidentale” et cela peut clairement vous rendre malade, alors que le but ici est de passer un moment festif.

Un russe ne mélange jamais la vodka – et pour cause

Juste un exemple en passant… un russe ne la mélange jamais. Ni avec du jus d’orange, ni avec du coca, ce serait un peu comme si un français mélangeait son vin avec du sirop de fraise.

Autrement dit… du grand n’importe quoi, une hérésie. C’est même irrespectueux du breuvage.

Et vous allez me dire, “oui, mais quand même la vodka pure, c’est un peu fort non ?”

Oui, c’est un alcool fort. C’est la raison pour laquelle on la boit.. mais jamais seule ! Je m’explique. On ne mélange jamais la vodka avec un autre alcool ou liquide en Russie… surtout pas.

Par contre on va TOUJOURS avoir de quoi manger avec par exemple les fameux Zakouskis.

Dans ce sens, la vodka ne se boit jamais seule. Et croyez moi en mangeant systématiquement après chaque toast, vous ne serrez JAMAIS malade et que rarement saoul.

Si les russes le font comme ça, c’est qu’il y a une raison. De même si nous dégustons le vin, il y a de de bonnes raisons.

Pour ce qui est de la vodka, on peut leur faire confiance.

Cet article est donc le premier sur l’art et la manière de boire de la vodka à la russe, ce qui ne veut pas dire en finissant complètement soûl dans un état lamentable, bien au contraire… il y a aussi une manière civilisée d’explorer ce rituel russe, lui aussi assez sophistiqué, civilisé et aussi très agréable, pourvu que vous soyez bien entouré, pourvu aussi que vous soyez bien équipé.

Et si vous voulez en savoir plus, je vous invite à jeter un œil à cet article sur l’histoire de la vodka Stolitchnaya.

Attention: l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Crédit photo : tomas.s

« Quel est votre meilleur souvenir de vodka russe. Laissez votre commentaire à la suite de l’article,

merci et à très vite »

11 Commentaires

  1. Benjamin

    Tu es “mon sauveur” , pourrais tu me conseillé la manière de déguster de la vodka ou même me conseiller un livre sur comment la déguster je te remercie et te laisse mon adresse pour ta réponse [email protected].

    Réponse
  2. Thomas

    Hello Benjamin,

    L’idée principale et de toujours avoir ce qu’il faut en accompagnement, chez les russes, des zakouskis et légumes marinés, des toats aux oeux de saumon ou avec de la charcuterie par exemple… et sans mélanges.

    Si tu arrive en plus à prononcer un toat de qualité à chaque lever de verre, alors tu seras dans l’esprit.

    voici un livre qui donne des recettes d’accompagnement (pas seulement russes d’ailleurs)… http://www.amazon.fr/gp/product/2876773430?ie=UTF8&tag=theatre-russie-21&linkCode=xm2&camp=1642&creativeASIN=2876773430

    Tout cela en toute modération, bien entendu 🙂
    a+

    Réponse
  3. Alexandre

    Bonjour, je suis russe et je suis relativement bien renseigné sur le sujet. Tout ce que tu as mentionné dans ton article est correct et nous rends fidèlement hommage mais il reste un point à éclaircir et je me propose comme volontaire 🙂
    En effet, avant de boire la vodka il y a quelques rituels à respecter et ce en commençant par la mettre au congélateur pour la servir bien fraiche (ne vous en faites pas elle ne gèlera pas). Ensuite il faut toujours avoir un accompagnement à portée de main (quelque chose de fort en gout).
    En ce qui concerne la dégustation :
    1. servez un verre à tout le monde, on n’est pas des animaux
    2. préparez votre accompagnement pour avoir les deux mains prises (une avec le verre et l’autre avec l’accompagnement)
    3. buvez le verre d’un trait et ATTENTION n’expirez pas c’est très important mais avalez directement votre zakuski, mâchez un peu et seulement après expirez. Ceci permettra de tuer le goût de la vodka et tout se passera à merveille.
    Voila j’espère que la petite explication vous sera utile et que je vais enjoliver vos futures soirées 🙂

    Réponse
    • Laila

      Personnellement je préfère la vodka polonaise qui, elle, n’est pas à base de “patates” mais de seigle. Plus sain, plus digeste et plus fin en palais. Sinon, je suis d’accord avec toi Alexandre pour le mode de dégustation. Je la bois instinctivement de cette manière (même si je n’ai rien de russe et que cela m’est interdit dans ma religion ) avec quelque chose à grignoter pour tuer son goût comme tu dis et surtout frappée! Tant pis pour Christine qui aime la vodka brute de décoffrage! Mais il y en a pour tous les goûts dans la nature…Heureusement!

      Réponse
    • Boss

      Merci à tous pour vos suggestions la vodka on n’ aime pas tant que l on ne l a pas goutee après on se renseigne pour exalter encore plus la dégustation !n

      Réponse
  4. Christine

    Merci Alexandre pour ces précisions. Lisant ton commentaire, tout allait très bien, jusqu’au moment où je lis : “ceci permettra de tuer le goût de la vodka”… Mais mais mais, je ne suis pas d’accord, moi, j’aime le goût ! Cette étape est-elle réellement nécessaire ?

    Réponse
  5. Thomas

    Alexandre, oui effectivement, la vodka se boit sortie du congélo, lorsqu’elle est liquoreuse, c’est encore le mieux, nous sommes bien d’accord 😉

    Réponse
  6. lambert

    moi qui ne boit pas, est-ce irrespectueux de refuser de boire un verre de vodka offert?

    Réponse
  7. Jean-Luc

    Bonjour,

    Ma 1ere surprise en russie ça a etait de faire le repas à la vodka ….. chez des amis , j’ai apprécié ce brevage a sa juste valeur et j’aime leurs plats et cuisine …

    Réponse
  8. Boss

    Merci à tous pour vos suggestions la vodka on n’ aime pas tant que l on ne l a pas goutee après on se renseigne pour exalter encore plus la dégustation !

    Réponse
  9. Amuinaos

    domperidone heart side effects domperidone can sudafed cause high blood pressure

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]