5 points clés pour bien choisir LA meilleure méthode de russe

La meilleure méthode de russe, c’est quoi au juste ?

Comment choisir une bonne méthode de russe ?

Le choix d’une bonne méthode de russe se pose régulièrement.
Vous êtes nombreux à me demander comment et par où commencer.

Dans cette vidéo et dans cet article, je vais aussi vous expliquer comment vous pouvez faire de très gros progrès en russe, même SANS GRAMMAIRE, et oui c’est possible et je vous le démontre ici !

C’est la Seconde partie de l’atelier auquel je t’ai invité ^^

Et en quelques années, les choses ont beaucoup évolué dans l’art et la manière d’apprendre les langues efficacement.

Notamment grâce à quelques innovations exceptionnelles qui impliquent une véritable révolution dans l’apprentissage des langues en général et bien sûr, du russe.

————————————————————————————
Pour en savoir plus, regardez vos emails (dans quelques jours)
————————————————————————————

Parmi ces découvertes on peut citer notamment :

  • Internet qui révolutionne la manière d’apprendre les langues en ligne.
  • Les récentes découvertes faites par les neurosciences vis-à-vis du fonctionnement même de notre cerveau et de sa manière d’apprendre.

Et oui c’est possible de faire de très gros progrès en russe, même SANS GRAMMAIRE. Je vous le démontre ici ! Tout en mettant de côté les lourdeurs de la langue.

Bien sûr, la grammaire est indispensable, si vous voulez parler le russe couramment un jour. Mais vous pourriez avoir envie de faire une pause quelques temps.

Avant d’y revenir plus tard, tout simplement pour changer de registre,
et sans vous arrêter pour autant,

tout en continuant malgré tout à faire de vrais progrès.

Nous allons donc en profiter pour faire le tour des grandes solutions qui s’offrent à vous pour apprendre le russe efficacement,
si vous voulez le parler dans toutes les situations de la vie courante.

Si vous êtes pressé vous pouvez accélérer la vitesse de lecture de la vidéo. Cliquez pour cela  sur l’engrenage en bas à droite de la vidéo

Parler le russe, ça veut dire le comprendre et vous faire comprendre dans toutes les situations clés de la vie courante.

Et c’est tout à fait faisable en quelques mois seulement, au lieu de plusieurs années, si vous passez par un cursus universitaire classique, par exemple.

Et bien sûr, je vais vous donner mon avis personnel,
c’est-à-dire les avantages et les inconvénients pour chacune de ces solutions.

Pour commencer, abordons maintenant le cas des méthodes gratuites? Ensuite, nous monterons petit à petit en budget avec les différents types de méthodes, pour voir ce qui s’offre à vous exactement,

et comment vous pouvez faire à partir de là,
soit selon votre budget, soit selon vos besoins, soit les deux ^^

Les méthodes gratuites pour apprendre le russe

Apprendre le russe gratuitement : le pour et le contre

Alors ce ne sont pas vraiment des méthodes, mais en tout cas, il y a énormément de contenus gratuits à votre disposition pour parler russe,

ou pour tenter de progresser le mieux que vous pouvez.

La première chose, c’est de parler russe avec vos amis sur le tas, d’aller en Russie, de rencontrer tous ces gens et puis de progresser en discutant directement avec eux sur le terrain.

La deuxième chose, c’est tout ce que vous pouvez trouver sur Internet.

Voilà, rien que sur Russie.fr (par exemple),
nous en sommes à plus de 400 articles divers et variés, accessibles à tous,

dans lesquels vous pouvez trouver des trucs et astuces
pour apprendre le russe
.

Il existe bien sûr d’autres sites et les chaînes YouTube.

Et il y en a de plus en plus. On peut citer notamment les chaînes d’Adrien, de Diana, de Maria ou d’Ania et d’autres, au-delà de ma propre chaîne YouTube bien sûr.

Apprendre le russe - Méthode de russe
Méthode de russe – les chaîne Youtube

Il y a énormément de contenus gratuits à droite et à gauche.

Dont le plus gros avantage est évidemment… que c’est gratuit !

Les contenus gratuits sont certainement une bonne porte d’entrée pour essayer et voir ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas,

et ce dont vous avez vraiment besoin par rapport au stade où vous en êtes aujourd’hui en russe, à savoir pratiquer plus l’oral, plus l’écrit, plus la grammaire au contraire, mettre le paquet sur la pratique…

Ils sont aussi une porte d’entrée vers différents types de méthodes qui sont présentées souvent avec différents styles.

Vous avez des méthodes à l’ancienne,
et vous avez des méthodes modernes dont on va parler aussi.

 méthodes de russe - Russe gratuit

Le gros inconvénient des méthodes de russe gratuites, c’est que ce ne sont pas vraiment des méthodes.

Ce qui va très vite vous manquer ?

C’est un fil directeur qui vous emmène, pas après pas,
du point où vous êtes à un point où vous aurez fait de réels progrès, avec une vraie logique pédagogique derrière.

Celle de construire une étape après l’autre, sur l’étape précédente, afin de progresser dans les meilleures conditions et en fonction de ce que vous avez déjà appris.

Vous n’aurez pas de programme avec les méthodes gratuites.

Vous pourrez aussi rencontrer des difficultés à trouver les éléments
dont vous avez vraiment besoin, y passer parfois beaucoup de temps, sans garantie d’y trouver ce que vous cherchez.

Et c’est là, la limite des méthodes de russe gratuites.

Un autre élément très important et dont on parle peu…
alors je précise que je n’ai rien contre le gratuit, ça n’est pas le problème,

mais si vous voulez vraiment avancer rapidement et être efficace dans votre apprentissage, le GROS désavantage du gratuit est :

vous allez probablement y perdre beaucoup, de temps,

tout simplement en cherchant des réponses à vos questions qui risquent de rester… sans réponse justement.

Donc à force de fouiner à droite à gauche, vous pouvez-vous y perdre.

Et perdre finalement beaucoup de temps pour rien, par rapport à un programme tout tracé et bien construit avec un vrai accompagnement qui vous aiderait en fonction de vos vrais besoins.

Voilà pour les méthodes gratuites.

Pour terminer là-dessus sur une note positive,
il y a quand même une chose assez géniale en termes de gratuit.

Je vais juste donner un exemple.

Vous pouvez aujourd’hui, grâce à internet trouver un interlocuteur ou une interlocutrice à qui parler russe en quelques clicks.

En voici 2 exemples.

Hello Talk ou encore Italki, qui sont des applications ou des sites internet qui vous permettent de trouver quelqu’un à qui parler en russe en 2 ou 3 clics.

Ces outils sont gratuits pour les fonctions de base, si vous voulez parler à quelqu’un comme vous qui cherche à apprendre le français et à entrer dans un échange.

C’est très pratique.

Ça vous permettra finalement d’accélérer la partie mise en pratique.
Et ça peut être vraiment, vraiment pas mal.

De mon point de vue, c’est ce qui se fait de mieux aujourd’hui sur ce qui se fait de gratuit sur Internet, sur le web et autour de vous.

C’est vraiment quelque chose de très intéressant, parce que là vous pouvez véritablement progresser et vous mettre dans la pratique, ce qui est très important aussi.

Sinon, le gratuit peut vous servir de porte d’entrée (à mon avis) sur des méthodes mieux construites et qui peuvent véritablement vous faire gagner du temps ou structurer ce que vous apprenez,

et vous aider à progresser dans les meilleures conditions,
pour véritablement apprendre le russe de manière courante.

Alors maintenant, au-delà du gratuit,
on peut s’intéresser aux vraies méthodes construites.

Quelles sont les vraies méthodes de russe d’aujourd’hui ?

Les bonnes questions à se poser pour choisir une vraie méthode de russe (efficace)

Il y a effectivement quelques bonnes questions à se poser.

Parce que des méthodes, il y en a énormément aujourd’hui sur le marché et qu’il faut bien faire son choix.

J’avais fait moi-même une petite étude de marché, avant de lancer ma première méthode de russe, il y a déjà quelques années.

Cette étude, je l’ai arrêtée quand je suis arrivé à 100 méthodes de russe (en France). Oui, je les ai comptées.

Et je suis arrivé à plus de 100 méthodes de russe,
rien que sur le marché francophone
.

Comment j’ai fait ça ?

Et bien, je suis allé dans les différents magasins que vous connaissez sûrement, les grandes chaînes de magasins dont je ne vais pas dire le nom ici, comme je n’ai pas de raison de leur faire de pub.

Mais en allant dans les rayons, j’en ai trouvé très vite 20 et même 30 méthodes de russe différentes, sous forme de bouquins, parfois avec des mp3 pour le son, parfois avec ou sans audio.

Et très vite, je suis arrivé à 100 méthodes sur ce marché francophone.

A 100 méthodes, je me suis arrêté et je me suis dit :
« WAHOU ». Il y a vraiment énormément de choses.

A partir de là, j’ai compris à quel point c’est effectivement compliqué de faire son choix et surtout de faire LE bon choix.

Parmi les bonnes questions à vous poser pour choisir votre méthode,
en voici 2 importantes :

  • Serait-il plus intéressant pour vous d’avoir uniquement la partie écrite et de vous orienter vers une formule sous forme de livre, comme par exemple ASSIMIL. ET je cite ASSIMIL, mais il y en a des tas d’autres…
    Pour quelques euros, vous pouvez commencer avec une méthode que vous allez trouver à la FNAC par exemple, ou dans un magasin ou même par correspondance.
  • Est-ce que vous avez besoin de l’audio, pour vous faire à l’oreille et pour comprendre comment ça se prononce et pour prononcer à votre tour à partir de ce que vous entendez. Personnellement, je pense que c’est indispensable aujourd’hui. Si vous n’avez pas l’audio et que vous avez seulement l’écrit, vous êtes sur quelque chose d’incomplet.
    Sauf si vous êtes déjà habitué à la prononciation et si le simple fait de lire vous permet de vous débrouiller tout seul pour re-prononcer les choses. Là, à priori ce serait suffisant.
    Mais en général, si vous ne connaissez pas encore la prononciation et si vous n’êtes pas encore à l’aise avec le fait de parler le russe, vous avez absolument besoin de l’audio et donc de supports mp3, le plus souvent que vous pouvez télécharger simplement et emmener partout avec vous.

Donc parmi les quelques questions à vous poser pour choisir une bonne méthode, digne d’un Tsar, demandez-vous pour commencer, si vous avez besoin ou non d’un support audio avec le support écrit, pour voir et lire en même temps ce que vous entendez (ou pas).

Et vous pouvez vous demander aussi ceci :

  • Est-ce que je veux vraiment attaquer la grammaire, ou plutôt m’orienter sur la pratique ? Puisqu’il existe comme je vous le disais au début de l’article, des formations sans grammaire (très efficaces dans certains cas).
    Je vous en parle dans quelques instants.

Une autre question importante à vous poser, c’est :

  • Est-ce que vous allez avoir besoin d’un suivi personnalisé ou pas ? Est-ce que vous avez besoin d’être suivi ? C’est-à-dire, d’avoir une sorte de coach, qui soit là pour répondre à tout moment à vos questions. Ou est-ce que vous allez pouvoir vous débrouiller tout seul ?

Sachant que ça peut dépendre des gens.

Mais ça peut être assez agréable à un moment donné quand on est bloqué,
de savoir que vous avez un endroit accessible à tout moment pour poser vos questions,

et où vous savez que vous aurez vos réponses répidement.

Donc voilà quelques questions très importantes à vous poser.

Maintenant, il est temps d’aborder la question du budget.

Le vrai budget à prendre en compte pour une méthode de russe efficace

Et on va commencer de la moins chère à la plus chère.
C’est parti !

Une méthode de russe de quelques euros à quelques dizaines d’euros

Méthode de russe - le best off

Si vous prenez un budget de quelques euros à quelques dizaines d’euros,
vous avez déjà accès à toute une série de méthodes sous format papier,

c’est-à-dire à des livres, des bouquins de toutes sortes.

Vous pouvez aussi avoir accès au premières méthodes hybrides avec de l’audio et vous serez toujours dans la tranche quelques dizaines d’euros.

Certaines peuvent peut-être atteindre une centaine d’euros et quelques,
à partir du moment où vous avez l’audio et où la méthode est complète.

Je précise « complète », car le biais ou le travers des méthodes audio
est que parfois la partie audio est « légère » par rapport à celle que vous avez à l’écrit.

Et finalement, il y a très peu de choses dedans, alors que vous avez marqué « mp3 » et qu’il y a du bon marketing derrière.

Mais le contenu n’est pas forcément génial.
Donc vérifiez bien ça avant de vous embarquer sur ce genre de méthode.

Donc grossomodo, pour quelques dizaines d’euros, vous avez accès à une méthode de russe papier ou à des hybrides papier / audio

et jusqu’à 100 – 150 euros grand maximum.

Le piège des cours particuliers
et des cours sur Skype

Vous avez aussi accès à des cours particuliers ou à des cours sur Skype.
Et vous allez me dire oui, mais Skype, c’est pas si cher…

Alors il faut savoir une chose,
c’est que vous n’allez pas vous en sortir avec 1 seul cours sur Skype.

ET si vous partez sur Skype ou sur un cours particulier avec un prof ou une prof de russe, vous allez certainement partir pour au moins une dizaine de cours (si ce n’est pas 20 ou 30),

ce qui vous fait tout de suite un budget de 250 euros pour 10 cours
(à 25 euros le cours).

Il est vrai que vous pouvez aussi en trouver à 15 ou à 20 euros le cours. Mais si vous voulez vraiment un bon prof, je vous conseille de mettre quand même un minimum les moyens,

toujours dans une optique d’investir sur votre projet et de gagner du temps,
parce que vous aurez vraiment des réponses précises à vos questions,

au lieu d’avoir quelqu’un qui veut bien le faire pour 15 euros,
mais qui au final, le ferait « à peu près » par rapport aux pros.

Les budgets intermédiaires pour une méthode de russe efficace

Les méthodes de russe en présentiel
(en classe ou avec un groupe)

Ce qui s’offre à vous dans cette tranche-là ?
Et bien il y a toutes les formations qu’on appelle « en présentiel ».

C’est-à-dire avec une classe et un ou une prof de russe.
Alors ça peut se passer dans une association où vous payez au trimestre ou à l’année.

Vous pouvez aussi faire ça dans un Institut ou dans une école privée de langues.

Et là on est sur des budgets qui sont à plusieurs centaines d’euros à l’année.
Quand je dis plusieurs centaines, c’est le plus souvent entre 500 et 1000,
voire 2000 euros et plus,

En fait, ça dépend..

ça dépend des écoles et des instituts concernés bien sûr.
Et cela dépend aussi du nombre de cours que vous prenez.

L’avantage de ce genre de cours en présentiel,
c’est que vous avez tout de suite accès à une classe,
donc à des élèves, qui comme vous sont dans la même ambiance.

Le gros désavantage, en fait il y en a deux :

C’est qu’en fait il va falloir vous déplacer et être au cours à l’heure qui a été choisie pour vous. Il va falloir en revenir et cela vous oblige à passer du temps dans les transports.

Et c‘est souvent du temps un peu perdu.
Et des frais de transport aussi d’ailleurs.

Ça peut aussi générer de la frustration,

parce qu’il y a des gens dans la classe qui iront beaucoup plus vite que vous
et vous allez vous sentir un peu sous pression parce que vous sentez que vous n’êtes pas “au bon rythme”, que vous êtes plus lent.

Ou au contraire, vous serez le plus rapide de la classe
et ce sont les autres qui vous ralentiront.

Mine de rien, dans un cas comme dans l’autre, c’est un gros inconvénient.

Là mon meilleur conseil pour vous, c’est de trouver une méthode de russe qui vous convienne réellement, avec le rythme qui vous convient à vous.

Car c’est bien là le plus important (si vous voulez réellement progresser).

Une méthode de russe qui s’adapte réellement à qui vous êtes :

  • Vous décidez de vous connecter à la méthode, pour le temps que vous décidez.
  • Vous n’avez plus de transports à envisager ni de temps à perdre par rapport à ça.
  • Vous mettez votre formation sur « on » ou sur « off » quand vous le voulez.
  • Vous n’avez personne pour vous faire croire que vous êtes soit en retard,
    soit en avance sur les autres.
  • Vous adoptez votre rythme à vous ce qui est beaucoup mieux.

C’est votre rythme à vous qui compte. Condition indispensable pour préserver votre motivation.

La nouvelle génération de méthodes de russe en ligne – budget intermédiaire

Le second type de méthode pour cette tranche de budget (d’une centaine à quelques centaines d’euros).

Méthode de russe - ce qui se fait de mieux !

Ce sont les méthodes en russe en ligne, sur Internet.

Ces méthodes sont prévues pour plusieurs mois de cours.

Elles sont multi supports et parfois très fournies.

Il y en a de plus en plus aujourd’hui.

Je suis le premier à avoir développé ce type de méthode (dès 2014) en relation avec mes élèves et en relation avec les lecteurs du site, qui sont très nombreux aujourd’hui, puisque j’ai plus de 1000 visites par jour sur le site.

Comme je suis en interaction permanente avec les lecteurs et mes élèves, c’est-à-dire avec vous. Et bien je collecte précieusement toutes les informations que vous voulez bien me donner sur ce que vous voudriez voir et ne pas voir dans ces méthodes. Et je ne garde QUE ce qui marche pour l’avoir testé de nombreuses fois.

Alors oui, il en existe d’autres aussi (plus récentes) sur la toile.

Leur gros avantage ?

C’est que vous pouvez vous y connecter quand vous voulez,
au moment où vous êtes libre
.

Vous avez un programme souple et structuré qui vous emmène
d’un point A, à un point B,

par exemple depuis « Je ne connais rien aux déclinaisons et aux cas » à « j’ai enfin compris comment ça marche et comme les utiliser concrètement. Je les maîtrise complètement »…

Je vous recommande clairement ces méthodes de russe en ligne,
pour plusieurs raisons :

  1. Vous allez gagner énormément de temps
  2. Vous vous connectez à la plateforme d’apprentissage en ligne quand vous voulez et pour le temps que vous souhaitez. Ça peut être en pleine nuit à 6 heures du matin ou en plein après-midi ou même en déplacement ou sur votre tablette, du moment que vous avez une connexion Internet.
  3. Vous pouvez téléchargez les contenus et supports et les emmener partout avec vous (Là je parle pour les miennes).
  4. Vous pouvez aussi poser vos questions tout au long de la formation et obtenir des réponses précises.
  5. Vous pouvez aussi (en tout cas sur mes propres formations) accéder à la communauté des membres qui peut vous répondre. Et vous pouvez échanger les uns les autres sur les idées, turc et astuces que vous pouvez avoir.
  6. Vous y allez à votre rythme.
  7. Vous n’êtes ni en avance, ni en retard sur personnes, à partir du moment où vous avancez au rythme qui vous convient. Et c’est ça qu’il faut pour qu’il n’y ait pas de pression, aucune pression en dehors de celle que vous vous mettez à vous-même.
  8. C’est aussi bien moins cher en termes de rapport qualité / prix, que par exemple, les formations en présentiel que vous allez trouver dans les instituts, dans les écoles de langues ou dans les centres culturels.
  9. Vous pourrez en profiter beaucoup plus longtemps, puisque dans une école de langue, vous allez y passer quelques mois ou même un an, alors que ces formations en ligne sont disponibles et vous avez accès tous leurs contenus, soit « à vie », soit pour une durée de 24 mois à minima.

Voilà pour les budgets intermédiaires.

ET maintenant, parlons un peu aussi des formations de russe à gros budget.

Un gros budget pour une méthode de russe : efficace ?

Les formations à gros budget sont adaptées,
si vous avez à la fois :

  • les moyens
  • une ambition très nette sur votre projet

Ok. Sinon c’est quoi au juste une méthode de russe à gros budget ?

Et bien par exemple, vous allez apprendre le russe sur place, en Russie.
Il y a des stages de langue que vous pouvez faire dans les écoles, à Moscou, à Saint Pétersbourg et même jusqu’en Sibérie.

Si je vous en parle, c’est que ça peut être génial.
C’est vraiment le top du top, c’est la Ferrari de la formation de russe, le fait d’aller un moment sur place dans le pays bien sûr.

Mais il faut savoir que ces formations vous coûteront à minima :

  1. L’aller et retour en avion
  2. Le visa
  3. Le logement
  4. La nourriture sur place le temps du stage
  5. Les frais d’inscription à l’école

Si par exemple, vous prenez une formation de 10 à 15 jours,
ça peut vous coûter dans les 1500 à 2000 euros, tout compris.

1500 à 2000 euros, ce sera vraiment le budget minimum.

Après, si vous restez sur place pendant plusieurs mois,
à ce moment-là ce sera plus cher, puisque vous aurez à payer tous les frais qui vont avec.

Si c’est plus cher, c’est aussi une super manière d’apprendre le russe.
Moi-même, j’ai eu la chance d’apprendre le russe comme ça,
en faisant une partie de mes études sur place.

C’était vraiment top, puisqu’on peut mettre tout de suite en pratique sur le terrain juste après les cours. En plus on voyage, ce qui change les idées et crée des souvenirs.

C’est vraiment agréable d’apprendre dans ces conditions-là.

Après tout le monde ne peut pas le faire, mais ça fait partie des vrais moyens efficaces d’apprendre le russe aujourd’hui.

Donc je vous en parle, comme je vous l’ai promis.

Je ne vous ai pas encore parlé des neurosciences.

Les neurosciences en fait c’est tout ce qui a trait au fonctionnement du cerveau et à ce qu’on découvre sur son mode fonctionnement, ce qui fait qu’il y a de nouvelles manières d’apprendre aujourd’hui.

On entend parler pas mal de “flashcards“, de répétition espacée et même d’hypnose.
Il y a des gens qui apprennent sous hypnose et ça leur facilite l’apprentissage,

ça leur permet de gagner du temps.

Alors pour ce qui est des gros budgets, il y a une dernière chose à dire,

c’est que pour trouver une école en Russie, à Moscou ou à Saint-Pétersbourg, ou même près du Baïkal vers Irkoutsk, vous pouvez soit passer par Google, en tapant « école de langue » en anglais.
(Je vous conseille de taper vos mots clés en anglais).

Avec par exemple « School langages Moscow » ou « School langages Saint Pétersburg » et vous allez trouver très rapidement des écoles qui ont pignon sur rue,

et qui proposent des stages de langue pour les étrangers et qui le font couramment.

Sinon vous pouvez aussi passer par le réseau des Alliances Françaises.
Alors il faut savoir que des Alliances Françaises, il y en a au moins à Moscou, à Saint Pétersbourg.

Il y en a aussi à Vladivostok aujourd’hui et même à Irkoutsk. Et elles peuvent vous proposer des stages d’apprentissage de la langue, qui sont plutôt bien organisés,
avec un niveau de qualité qui est en général au rendez-vous.

On vient de voir les grands types de méthodes de russe qui existent aujourd’hui et qui permettent d’apprendre le russe efficacement.

Maintenant, il y a aussi une autre manière de voir les choses.

On vient de les voir classées par type de budget.
Et on peut aussi voir ça en fonction de vos besoins.

La méthode de russe la plus efficace en fonction de VOS besoins

En matière de choix d’une méthode efficace, ce sont vos besoins qui comptent le plus

et où est-ce que vous en êtes aujourd’hui.

Méthodes de russe - Alphabet cyrillique - la meilleure méthode de russe

Si vous ne connaissez même pas la 1ère lettre de l’alphabet, le 1er besoin que vous devez avoir, c’est d’apprendre l’alphabet.

ET pour ça il y a des méthodes qui sont spécifiques là-dessus.

Si votre besoin maintenant, c’est d’accélérer un peu l’apprentissage,

de voir un peu plus les choses en profondeur,
alors que vous connaissez vos premières phrases,

vous aurez probablement besoin de faire un peu de grammaire à un moment donné, pour approfondir vos connaissances et comprendre la mécanique de la langue.

Si vous avez déjà fait pas mal de grammaire et que vous en avez un peu marre,
parce qu’il y a beaucoup de choses à voir là-dedans,

vous pourriez bien avoir besoin d’une méthode de russe SANS GRAMMAIRE,

qui vous permettre de continuer à apprendre dans de bonnes conditions
et à vraiment progresser quoiqu’il arrive.

Donc il y a différents types de besoins à prendre en compte au cas par cas.

La première chose,
c’est de connaitre votre VRAI besoin.

Ensuite, c’est de regarder ce qui s’offre comme méthode pour vous,
par rapport à ce besoin.

ET finalement d’y attribuer le budget nécessaire.

Personnellement, j’ai une approche qui me plait bien
et que j’applique moi-même dans tous mes projets.

Si j’ai une envie ou un besoin déterminé pour apprendre ou faire quelque chose,
et bien je regarde les différentes options qui s’offrent à moi.

Je regarde combien ça coûte.

Et je me débrouille pour financer mon projet à la hauteur de mon ambition et donc de trouver les ressources nécessaires pour le mener à bien et dans les conditions qui me plaisent le mieux.

Et c’est une bonne chose finalement d’attribuer à votre ambition, à votre projet,
le budget nécessaire, tout simplement pour atteindre votre objectif et pour réussir votre projet tel que vous l’entendez,

avec les outils que vous préférez et dans les conditions que vous choisissez.

Alors il y a d’autres besoins dont je n’ai pas vraiment parlé.

Vous pourriez avoir besoin de simplement apprendre quelques phrases pour partir en voyage et de vous débrouiller par ci par là,

ne serait-ce que pour dire « bonjour », « merci », « où sont les toilettes »,
« excusez-moi s’il vous plait », « je suis perdu »…

Pour ça, il y a des guides qui sont très bien faits, des guides de voyage.
L’avantage c’est que vous pouvez les avoir tout le temps avec vous dans votre poche.

Le désavantage, c’est que vous n‘avez pas toujours la prononciation avec vous.
Mais au moins vous pourrez montrer la phrase que vous voulez dire pour vous en sortir.

Le truc le plus ambitieux : apprendre le russe couramment !

Et maintenant, le truc le plus large qui soit et que je vous souhaite finalement d’avoir comme ambition,

c’est de parler un jour le russe couramment.

Apprendre le russe couramment ce n’est pas la même chose que de commencer à avoir les premières notions et puis commencer les premières bribes de conversation.. etc.

Il y a plusieurs étapes pour ça.

Pour faire ça, il vous faudra bien sûr un peu plus de temps,
ça ne se fait pas juste comme ça, en claquant des doigts.

Mais l’idée, ce serait de réussir à faire ça non pas en 3 ni en 5 ans,
mais en quelques mois seulement.

Alors quand je vous dis parler couramment en quelques mois.
Oui, c’est tout à fait possible.

Mais parler couramment comment ?

Parler couramment, on va dire que ça va être, se débrouiller, comprendre et savoir se faire comprendre dans tous les sujets clés de la vie courante.

Ça vous dit ?

Et bien vous pouvez arriver à faire ça en partant de pratiquement zéro
en quelques mois seulement.

Il ne s’agit pas effectivement d’y passer ni 3 ans, ni 5 ans, comme c’est souvent nécessaire en faisant un cursus universitaire de russe par exemple,

ou en faisant du russe à l’école, comme moi j’avais fait au lycée et au collège.
Et au bout de 5 ans, j’étais incapable de parler 3 mots.

Il y a de nouvelles méthodes qui permettent d’atteindre cet objectif en quelques mois seulement aujourd’hui.

ET je vous en parle maintenant.

Une méthode de russe SANS grammaire pour faire de vrais progrès en russe

Je vous ai parlé d’une méthode de russe sans grammaire.
Et bien voilà, cette formation s’appelle Le Russe au Quotidien.

C’est une formation que j’ai créée avec mes élèves
et avec les lecteurs de mes sites : Russie.fr et Objectif-Russe.fr.

Le Russe au Quotidien est une méthode de russe qui va vous permettre de comprendre et de vous faire comprendre sur tous les sujets clés de la vie quotidienne.

On va parler des 20 sujets les plus indispensables, comme par exemple :

  • prendre les transports de manière autonome, c’est-à-dire le bus, le taxi, l’elektritchka, le marshrout, donc tous les transports russe, même l’avion aussi
  • prendre vos billets de manière autonome.
  • aller au restaurant et réserver votre table commander vos plats, régler l’addition et passer un excellent moment en bonne compagnie.
  • réussir vos soirées, vos sorties. C’est-à-dire aller au spectacle, prendre vos billets et réserver vos places, passer un bon moment à l’entracte aussi pour commander quelque chose à boire… etc…

Avec tout ça, vous allez avoir aussi tout ce qu’il faut pour :

  • rencontrer les russes et vous faire des ami(e)s.
  • établir le contact avec les Russes, pour dire « bonjour, voilà, je m’appelle untel.. ma profession, c’est ceci ou cela… j’adore faire ci et ça dans la vie, voici mes passions… et toi ?… » et échanger comme ça avec l’autre.

—————————————————————————
Si vous voulez en savoir plus,
alors regardez bien vos mails (dans quelques jours)
—————————————————————————

Laissez-moi votre e-mail pour vous inscrire sur la liste d’attente.
J’y diffuserai prochainement tous les détails concernant cette méthode de russe (prix, garanties et programme complet).

Donc 20 thématiques les plus courantes de la vie de tous les jours,
c’est ce qu’il y a dans cette méthode de russe, et sans aucune grammaire.

Le principe est simple :

La formation mise 100% sur la pratique, la pratique, la pratique.

Vous avez dans cette formation des centaines de phrases toutes faites
avec entre 50 et 200 phrases types, des phrases clés, sur chacune de ces 20 thématiques les plus utiles de la vie courante.

Et vous allez les écouter dans une playlist spéciale.
Dans chaque thématique, vous avez une playlist avec un ensemble de podcasts dedans.

Vous pouvez regarder le russe qui est écrit, le lire.

Vous pouvez appuyer sur “play” et vous aurez la voix de mon assistante Nadezhda qui a bien voulu me prêter sa voix pour cette super méthode de russe.

Et vous aurez donc la prononciation exacte, telle que les russes la prononcent réellement.

Donc vous pouvez écouter, réécouter.

Vous aurez 2 vitesses de lecture, puisque toutes les phrases sont enregistrées tout d’abord à vitesse lente, puis à vitesse normale, pour vous donner le temps de vous habituer à tout ça.

Le Russe au Quotidien, c’est une nouvelle méthode de russe qui vous permet d’oublier un bon moment la grammaire tout en faisant de réels progrès,

puisque vous allez acquérir grâce à elle, les automatismes dont vous avez besoin pour parler dans toutes les situations de la vie courante, sans plus y réfléchir,

sans avoir à réfléchir tous les 3 mots pour penser, “c’est tel ou tel cas” ou “c’est telle ou telle conjugaison”.

Là vous allez droit au but, avec toutes les phrases nécessaires
qui ont été directement compilées pour vous.

Le Russe au Quotidien, je vous en reparle très bientôt dans quelques jours.
Puisque j’ouvre les portes de cette nouvelle méthode de russe à partir de mardi 29 juin à 7h30, jusqu’au vendredi 02 juiller minuit.

C’est à dire pendant 4 jours et pas plus.
Je souhaite en effet limiter les inscriptions.

Car je veux garantir la qualité de votre accompagnement sur cette formation.
Ce que je ne pourrai pas assurer si j’ouvre les portes à tout le monde.

———————————————————————–
Si vous voulez en savoir plus,
alors regardez bien vos mails (dans quelques jours)
———————————————————————–

Laissez-moi votre e-mail pour vous inscrire sur la liste d’attente.
J’y diffuserai prochainement tous les détails concernant cette formation (prix, garantie et programme complet).

Vous aurez tout le temps de vous remettre à la grammaire plus tard,
quand vous aurez l’esprit un peu plus libre pour ça.

Un dernier truc
C’est important..

Ce que je vous demande de faire MAINTENANT ^^

Répondez simplement (et sincèrement) à cette question dans les commentaires ci-dessous.

Que ferez-vous quand vous serez capable de vous débrouiller dans toutes les situations clés de vie courante en russe ?

Imaginez seulement, les situations du quotidien n’ont plus de secret pour vous.

Qu’est-ce que cela changerait concrètement dans votre vie, dans vos projets, pour vous-même et pour vos proches ?

29 Commentaires

  1. Frédéric Lacour

    Merci pour cette vidéo Thomas. Je n’aurais pas eu investi dans une méthode avant de connaître ton site, je me serait bien inscrit à ta méthode. En ce qui me concerne, je travail avec deux méthode. La première est payante (livre + une clé contenant les audio en MP3, je ne citerais pas le nom de cette méthode, mais j’avais appris l’Anglais avec et j’ai eu 17/20 à la partie de mon mémoire en Anglais). J’y consacre au minimum 15 minutes par jour selon le temps que je dispose, mais la plupart du temps c’est plus 1h30. Et puis je travail avec une méthode gratuite sur internet, enfin je considère que c’est un cahier d’exercice. Je vais sur Duolingo, c’est très ludique bien qu’il y ai des défaut. Pour travailler le Russe il faut obligatoirement parler l’Anglais . Le Russe ne fais pas parti des langues disponibles à partir du Français. Dus il faut pouvoir écrire en Russe. Pour pallier à ce problème j’ai trouvé un site qui me permet d’écrire en Russe avec un clavier virtuelle. Du coup je recommande si vous voulez apprendre en vous amusant et Duolingo propose aussi un lien gratuit vers des “memory cards”. Thomas que penses-tu vraiment de ces méthodes ?

    Réponse
    • Thomas

      Hello Frédéric,

      c’est top d’y consacrer 15 mn par jour déjà,
      et d’en faire plus quand tu peux ^^

      Après les méthodes gratuites sont limitées (par définition) et pas toujours à jour.
      Surtout il leur manque un vrai programme et un suivi dans le temps (quelqu’un à qui parler).

      Donc il y a de bonne choses et sur le principe les memory cards sont un bon outil,
      mais à ne pas utiliser “seul”. C’est bien quand tu as d’autres outils à disposition, à minima un peu de grammaire et pas mal de phrases d’exemples traduites écrites + audio 😉

      voilà ce que j’en penses ^^

      Réponse
  2. Topin

    offre du 13 au 16 juin mais nous sommes le 21

    Réponse
    • Thomas

      Bonjour Topin,

      c’est du mardi 26 au vendredi 29 juin, je viens de le corriger dans le texte.
      😉

      Réponse
  3. Henri Chaize

    Je reçois le mail aujourd’hui et je vois que le délai était du 13 au 16 juin ??

    Réponse
    • Thomas

      c’est du mardi 26 au vendredi 29 juin, je viens de le corriger dans le texte.

      Réponse
  4. Jean-Gaston

    Bonjour Thomas,
    Comme je l’ai déjà dit, je parle couramment le russe depuis plus de 40 ans.
    Je trouve originale votre méthode d’apprentissage du russe.
    Cela me rappelle la façon dont j’appris le russe quand j’étais étudiant (en trois mois, je parlais, écrivais et lisais).
    Il est vrai que j’étais sur place.

    J’ai autour de moi des russisants qui ont un grand besoin d’une bonne méthode d’apprentissage du russe.
    J’ai commencé à leur donner le lien de votre site tout en les insistant à franchir le pas au plus vite.

    Réponse
    • Thomas

      Ah génial un grand merci à toi, c’est super sympa de ta part 🙂

      Réponse
  5. Nono

    Bonjour, Привет ! Je viens de terminer un premier stage de russe “débutant” avec un institut de formation pour adultes ici en Suisse.
    Les cours se sont déroulés de février à juin 2018. Nous étions un petit groupe de 8 personnes, avec un prof bilingue. Nous nous retrouvions hebdomadairement, avec entre deux séances des exercices à réaliser à domicile.
    Très bonne ambiance, chaleureuse & sympathique.
    Alors je voudrais continuer pour ne pas perdre cet acquis, mais d’une part mon budget ne me le permet pas et d’autre part les cours se déroulent avec des horaires incompatibles pour ma vie professionnelle.
    Donc je m’intéresse vivement à ce que vous pourriez proposer !
    Cordialement,

    Réponse
  6. VALERIE

    Bonjour
    J apprend le russe depuis 5 ans environ . Je peux me debrouiller pour parler mais ai beaucoup de mal a comprendre. il faut que je me concentre . je bloque beaucoup aussi sur les déclinaisons mais ca c ‘est mon côté perfectionniste . J aimerai avoir des astuces pour mieux comprendre . j ‘ecoute tous les jours des chaines russes .

    Merci

    Réponse
  7. Marie Parade

    Bonjour,
    Je souhaite pratiquer le russe écrit et oral pour avoir des amis russes et pouvoir voyager en Russie ou ex Républiques soviétiques faire ensuite des échanges linguistiques franco russes par internet..

    Réponse
    • Thomas

      Bonjour Marie,

      et merci pour ton message.
      tu es bien tombée ^^

      Si ce n’est pas encore fait, je te recommande de t’inscrire à la news letter pour recevoir mon guide gratuit (pour bien démarrer).
      Et si tu souhaites aller plus loin, alors je te recommande de jeter un oeil aux formations ici : http://russie.fr/les-formations

      Et surtout n’hésite pas si tu as des questions,
      je suis là pour y répondre.

      Thomas

      Réponse
  8. Rénald Dugas

    Je pense qu’on peut se débrouiller de manière efficase et très économique si on sait ce que l’on veut.Je pense à la traduction en ligne qui permet d’écouter et de répéter ce que l’on veut au besoin.

    Rénald,Montréal

    Réponse
    • Thomas

      Oui Renald, cela dit la traduction en ligne ne remplace pas les phrases toutes faites les plus utilisées, ni la prononciation 🙂

      Donc, c’est utile, mais ça ne fait pas tout ^^

      Réponse
  9. christiane

    Mon rève aller a SAINT PETERSBOURG et me débrouiller seule

    Réponse
    • Thomas

      Comme je te comprends 🙂
      Bel objectif tout à fait atteignable, au moins pour pouvoir se débrouiller ^^
      Ne manque pas la suite..

      Réponse
  10. Colin H'

    Totalement d’accord avec vous. Pour avoir étudier plusieurs langues avec diverses méthodes, avec des résultats variables. Pour le Russe j’ai pratiqué de la même manière, y ajoutant les chaînes de TV.. Russes.
    Je suis convaincue que la pratique quotidienne est la solution pour avancer rapidement. J’ai fait un séjour en Sibérie l’hiver dernier qui m’a encore plus déterminée à persévérer.

    J’avais une excellente mémoire… Mais à 82 ans.. C’ést moins évident, malgré toute l’énergie et le plaisir d’apprendre et communiquer ds une langue étrangère.
    Avoir un projet aide à tous âges à rester en forme.
    Je suis donc tenter d’expérimenter votre méthode avec des moyens nouveaux.
    COLINE

    Réponse
    • Thomas

      Merci Colin pour ton retour,
      D’autant qu’il vient de quelqu’un comme toi, plutôt expérimenté dans l’apprentissage des langues.
      et oui aussi, la motivation et led résultats dépendent aussi beaucoup de la qualité du projet 🙂

      Réponse
  11. Babouchka

    très intéressée par ta méthode – depuis mon 1er voyage à Moscou/St Petersbourg en janvier, (un coup de coeur) j’ai travaillé l’alphabet que je possède bien aujourd’hui ainsi qu’une bonne trentaine d’expressions et de mots glanés sur les vidéos de Maria ou d’Ania -suis aussi sur Babel Russe, presque tous les jours. ta formule d’apprendre à prononcer en priorité des expressions nécessaires à la communication courante me convient, tant j’ai vu combien le fossé est grand entre l’écrit et l’oral ! mon latin et mon grec (moderne) m’apporteront peut-être la souplesse nécessaire à la visite de la grammaire ? mes compagnons de voyage se fichent gentiment de moi, mais notre prochaine visite en Russie (profonde) sera j’en suis sûre un régal …pour moi ! –

    Réponse
    • Thomas

      Super Babouchka et merci pour ton message ^^
      Je pense que la suite va t’intéresser.

      Alors je te dis à très vite pour la suite 🙂

      Réponse
  12. Jean

    Dans un premier temps je pourrais dialoguer avec ma belle famille;

    Réponse
    • Thomas

      Voilà, par exemple Jean,

      Très bon objectif, que tu peux préciser en choisissant le ou les sujets sur lesquels tu souhaiterais dialoguer avec eux.
      A très vite pour la suite ^^

      Réponse
  13. Serge

    Effectivement, Cher Thomas, ii existe maintenant de nombreuses méthodes et façons d’apprendre le russe, surtout quand, en plus, on est anglophone. Néanmoins il y a un curieux manque concernant une formation spécifique, véritablement graduée de manière scientifique ou du moins très logique et progressive pour la formation de l’oreille. Cela touche à l’orthophonie. Après avoir fait des progrès, être capable de parler tant soit peu, on échoue à comprendre ce que les interlocuteurs disent . Ce n’est pas en réécoutant des phrases toutes faites à l’infini, même à des vitesses variables, ou en visionnant des montagnes de vidéos sou-titrées que l’on fait des progrès structurés de façon rationnelle Il faudrait partir de l’analyse phonétique et structurelle de la langue russe de façon à progresser peu à peu par, modules en quelque sorte, en liaison avec la fréquence et la formation du vocabulaire
    Vaste champ d’étude !

    Réponse
  14. Hyou

    Bonjour Thomas, je viens de m’inscrire par correspondance (débutant) avant de te découvrir!!
    Concilier mon travail et les études est une tâche compliquée mais je suis motivé pour apprendre cette langue et découvrir ce pays fort méconnu.
    Tu pourras me contacter via @ et m’aider à réaliser mon choix. Merci

    Réponse
  15. chenu

    CURIEUX DE VOIR

    Réponse
    • Thomas

      Ok Chenu, c’est pout très bientôt dans quelques heures dans tes emails ^^
      Reste connecté 😉

      Réponse
      • KAICI

        Russe au quotidien ou apprendre le russe en 365 jours je suis complètement déboussolé
        Que me conseillez vous pour apprendre à parler couramment russe thomas ?

        Réponse
  16. SAGOT - LE GUERN

    Bonjour Thomas,
    La méthode ” Le Russe au Quotidien ” ….
    Nous aimerions choisir ce Pays , que nous aimons , pour y résider ( préférence à Sotchi – nous sommes en retraite –
    J’ignore si la Russie permet ce choix ,( pour des français(bretons ), et qu’elles sont les conditions requises ….
    Pourrais nous indiquer des adresses afin de prendre connaissances d’ informations sûres
    Merci
    Christiane

    Réponse
    • Thomas

      Bonjour SAGOT – LE GUERN,

      pour les infos pratiques sur comment s’installer en Russie,
      je vous recommande de vous rapprocher de Alexandre de Russie qui propose des services pour faciliter l’installation des expatriés (entre autres). Vous le trouverez sur Facebook ou sur Google ^^

      Pour Le Russe au Quotidien, je vous donne rendez-vous très prochainement (dans quelques heures)
      A très vite pour la suite ^^

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)