Quelques partenariats, 20 baobabs

Un projet trop naïf ? et pourtant…

Le site a été mis hors service ces derniers jours. La cause ? Un hacking a provoqué un emballement du serveur qui a fini par sauter. C’est la vie sur le web me direz-vous ? Quoiqu’il en soit, je m’en excuse auprès de ceux d’entre vous qui n’ont pu obtenir que la page peu accueillante de mon hébergeur, en attendant que Russie.fr soit de nouveau en ligne.

Ces quelques jours “off” m’ont donné à réfléchir car si beaucoup de choses ont changé depuis la reprise du projet, fin octobre 2011 cet incident m’a permis de me rendre à l’évidence : Russie.fr est un site aux contenus et au positionnement parfois trop naïfs.

Il est naïf à plusieurs niveau :

  1. L’aspect développement durable n’est pas assez concret pour être crédible et susciter l’intérêt au delà de quelques lectures d’articles par les internautes.
  2. L’offre de produits et services est trop floue. Si je sais pourquoi vous pourriez acheter sur Russie.fr, force est de constater que vous ne le percevez pas de la même manière que moi. Résultat des courses, les ventes sont pratiquement nulles.
  3. Les contenus sont à améliorer, certaines pages sont pas très bien écrites et dépeignent parfois une Russie un peu trop idéalisée, souhaitant sciemment montrer les côtés positifs de ce pays démesuré.

=> A moi d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Russie.fr doit maintenant se structurer un peu, se professionnaliser pour rester crédible, pour vous apporter des contenus de qualité qui correspondent à vos attentes, pour vous proposer des produits et services plus attractifs… et pour vous faire rêver plus loin, plus fort, sans pour autant dénaturer la réalité d’une Russie aux multiples facettes. ça n’empêche pas de rester positif, mais ça oblige à quelques précisions mieux recherchées. Car le but est bien d’atteindre un objectif qui lui est assez clair : générer un impact positif et croissant sur l’environnement. Autrement dit, résoudre l’équation suivante :

Accroître les ventes en ligne =>  Générer plus de revenus
=> Reverser plus en faveur de l’environnement

… en choisissant des actions environnementales précise, dont je vous rendrais compte des résultats, naturellement.

Premiers partenariats

Le positionnement actuel du site, aussi naïf soit il, m’a tout de même permis de nouer les premiers partenariats avec plusieurs enseignes. C’est le cas avec Amazon pour permettre la vente en ligne de livres, de dictionnaires, et d’objets divers liés bien évidemment à la Russie… mais aussi avec Go Voyage, Booking.com et d’autres pour que vous puissiez réserver en ligne votre vol, votre hôtel ou votre auberge de jeunesse via le site… Ces systèmes sont en place et fonctionnent parfaitement. Voici d’ailleurs la page “voyages et tourisme en Russie“. Ces partenariats ne vous ont pas encore convaincu, mais ça viendra en poursuivant l’effort de développement. D’autres partenariats permettent d’améliorer les contenus du site, par exemple, celui réalisé avec Troïka, agence touristique à Moscou qui propose des voyages un peu atypiques et celui que je viens de nouer avec Internations a permis d’ouvrir la première page du site sur l’emploi en Russie.

20 baobabs poussent…

Planter des arbres avec une partie des revenus, je comprend que cela puisse vous faire sourire. Mais en attendant de trouver mieux, plus astucieux, plus percutant, je me dis qu’il faut bien commencer quelque part, à partir de zéro.

D’ailleurs, pour lancer le projet, j’avais fais planter 20 arbres en novembre 2011 afin de donner l’impulsion et de montrer qu’avec peu de moyens on pouvait malgré tout faire du concret… Alors souriez si vous voulez, mais voici des nouvelles de ces 20 plantations :

Suite à un partenariat noué avec Planète Urgence au travers de l’opération 1 Euro = 1 Arbre, 20 arbres ont bel et bien été plantés le 10-11-2011, financés par Russie.fr.

Russie.fr fait bien partie de la communauté de planteurs solidaires de Planète Urgence et a choisi de planter ses arbres au Mali dans le cadre du projet «Mopti Vert».

De la pépinière à la parcelle…

Après leur séjour de trois à quatre mois en pépinière, les 20 jeunes plants de Baobab sont suffisamment robustes pour être plantés sur les parcelles des villageois. Vous avez bien lu, Russie.fr fait bien pousser en ce moment même 20 baobabs.

Cette étape essentielle avant la plantation à laquelle s’ajoutera la création d’un puits assurant l’arrosage des plants mais aussi la sédentarisation des populations sur la parcelle (projet solidaire impliquant un certain nombre de planteur solidaire, dont Russie.fr à hauteur de 20 baobabs).

Une fois en terre, les plants sont arrosés, et protégés contre les animaux qui apprécient tout particulièrement leurs feuilles. Pour lutter contre cette divagation des animaux, des haies vives sont plantées tout autour des parcelles.

Dans un prochain message, je vous présenterai d’autres bénéfices environnementaux de cette action, mais pour être simple, l’oxygène produit par un baobab en Afrique est potentiellement respiré ensuite par des Russes ou par des Français… comme par d’autres… L’oxygène que nous respirons vient parfois de loin, sinon, pourquoi serions-nous si préoccupés par le sort de la forêt amazonienne à votre avis… Le lien est mince, mais il existe bien, soyez en certains.

To be continued…

« Partagez vos impressions avec moi et avec les lecteurs de Russie.fr. Laissez un commentaire à la suite de l’article,

merci et à très vite »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]