Surf au Kamtchatka, à la cool, dans le froid !

Le surf au Kamtchatka… en plein hiver

L’hiver au Kamtchatka, certains surfent sur des spots uniques au monde

Et si on faisait quelque chose de complètement différent ? Et si on allait plutôt faire un petit tour de surf au Kamtchatka en plein hiver ? Parfaitement, vous m’avez bien entendu, surfer en Russie c’est possible. Mais attention, au Kamtchatka, c’est la Sibérie et il fait froid, surtout en hiver.

Surf au KamtchatkaEt pour corser le tout, je ne vous parle pas ici de surf des neiges, mais bien de surf dans l’Océan Pacifique, avec de très belles vagues, 50 cm de neige sur la plage, en pleine Sibérie d’Extrême Orient. Là bas, c’est tout au bout du monde, c’est à dire juste en face du Canada et des Etats-Unis.

Voilà une aventure que j’aimerais bien tenter un jour. Surfer au Kamtchatka, ou au moins y aller faire un tour… ça sonne tellement impossible ça “faire du surf au Kamtchatka, tellement fou, tellement loin, que j’aimerais bien le tenter rien qu’une fois. Qui sait, peut être un jour…

Si vous avez du mal à le croire ou si vous vous demandez à quoi ça peut bien ressembler le surf au Kamtchatka, alors je ne peux résister à vous montrer ces quelques images. Elle sont à couper le souffle, tout simplement magiques. Et puis il y aussi ces quelques témoignages de surf riders russes du froid. Attention, vous êtes prévenus, cette aventure est à peine croyable, tout comme les images que vous allez voir ici.

Entre deux sessions de surf (de mer), on voit aussi nos surfers en snowboard, tirés par de chiens de traîneau ou par une motoneige… Bref, je ne vous en dis pas plus ici, mais lisez et regardez la suite. 🙂

Anton Morozov, le surf au Kamtchatka

Je suis né au Kamatchatka et chaque année, je comprends à quel point j’ai de la chance de vivre dans l’une des plus belles régions du monde. Le Kamtchatka est le premier endroit où j’ai surfé. C’est comme la quatrième dimension. Quand tu es dans cet océan, tu n’es plus comme un être humain. Tu fais partie à part entière de cet océan.

Quand je vais là bas, je ressens comme une forte excitation qui s’empare de moi. Cela commence la nuit avant quand je vais me coucher. Alors, je rêve des vagues et cela arrive à chaque fois. C’est comme si tu devais te rendre à une sorte de rencontre avec quelque chose de vraiment incroyable.

Et plus je me rapproche du moment, plus l’excitation monte et plus je me sens vivant. Je respire profondément quand j’arrive sur le spot et c’est comme si quelque chose changeait en moi, comme si quelque chose s’éclaircissait en moi. Et je me laisse entièrement aller à ce feeling.

Quand mes potes sont arrivés il y avait eu une tempête de neige et la route était coupée par la neige. Alors le premier jour, il a fallu qu’on marche pendant 2 heures et demi sur 10 km pour atteindre la côte.

Konstantin Kokorev, caméraman et surfer au Kamtchatka

Jusqu’ici, j’avais filmé en France au Portugal, en France. Là bas, il faisait chaud, c’était cool et confortable. Pour être honnête, ici c”était complètement différent au niveau de l’ambiance. Tout d’abord, il y a la glace, il fait froid un vent fort, j’était sous le choc. Ce qui m’a vraiment impressionné quand on est arrivé là bas, c’est l’océan. C’est la première fois que je voyais l’océan en Russie. Et bien sûr, c’était magnifique et très impressionnant.

Et particulièrement la vue que nous avions là où nous avons tourné était exceptionnelle, magnifique. De chaque côté il y avait les montagnes enneigées. C’est tout simplement une beauté indescriptible.

Quand les gars sont d’abord arrivés en snowboard à la plage, se sont changés pour aller sur l’eau, j’ai l’impression qu’il n’y a pas beaucoup d’autres endroits comme ça dans le monde. Les gars racontent que quand tu es sur la vague, le temps s’arrête ou comme si. Alors nous avons décidé de rendre en image ce feeling en filmant en slow motion.

ça a été une expérience exceptionnelle de filmer dans ces conditions

Anton Morozov, surfer au Kamtchatka

Nous avons aussi eu quelques difficultés à organiser l’expédition. Il a fallu prévoir toutes sortes d’équipement techniques, comme un véhicule tout terrain, une moto neige. Il a fallu que l’on transporte les planches sur des luges spéciales et emporter avec nous du thé et de quoi manger et ainsi de suite…

Je suis très heureux que nous ayons réussi à y aller ensemble. Nous sommes allés dans un nouvel endroit. Nous avons grimpé sur une montagne. Et on l’a surfé en snowboard en descendant vers l’océan à un endroit où personne n’était jamais allé, pas un seul surfer. Il n’y avait absolument personne, parce que personne ne vient jamais en hiver.

C’est un endroit désert et il n’y avait que nous, un peu comme si on était sur la lune.

Elisey Gladnikov, surfer au Kamtchatka

Le surf au Kamtchatka est un truc hors du commun. J’y suis allé plus d’une fois avant ce projet pour tourner filmer du snowboard. J’avais vu la baie et j’en avait pensé que bon, c’est la mer, l’océan pour faire du bateau, nager. Mais je n’avais jamais pensé qu’il serait possible d’y surfer. Et les gens qui vivent là bas ne se doutent même pas qu’il ont là un spot de surf de classe mondiale.

Autre surfer au Kamtchatka

J’essaie toujours de transmettre mes émotions quand je voyage dans le monde ou en Russie. Pour moi, il était important que je comprenne si je pouvais aller dans de l’eau à moins 2°C, alors que la température de l’air le matin est de moins 14°C. Et ça a été une expérience particulière qui m’a endurcit. Et maintenant, j’en suis vraiment fan. Les impressions que l’on peut avoir avec ça et en surf. C’est pour moi une raison de vivre. C’est quelque chose de vraiment spécial. Et vous ne pouvez pas en parler réellement si vous n’avez jamais essayé.

Ces feelings là sont précieux. Les volcans, l’océan, les vagues sont cristallines. La bas le sable est volcanique et on le voit bouger au fond de l’eau au passage de la vague. L’eau est tout simplement cristalline. Tu vois les irrégularités du sol sous l’eau à cause du courant. Tu touche la vague et tu vois la neige et l’océan. J’ai jamais rien vu de pareil et encore moins quand l’eau est à moins 1°C. Tout autour, il y a de la glace en cristaux, c’est impossible de transmettre ça, ni avec une caméra, ni avec les mots. Il faut le vivre.

Le surf en hiver, tout seul, je n’y serais jamais allé. J’associe surf en hiver avec un bande d’amis proche avec lesquels on peut partager des choses. Il me semble que c’est une expérience si intime et profonde. C’est comme si tu trouvais quelque part près de Dieu.

Je n’ai jamais rien vu de comparable, ni à Bali ni nulle part ailleurs.

Anton Morozov, surfer au Kamtchatka

ça a été une expérience extraordinaire et je suis très heureux qu’on l’aie vécu ensemble avec ces gars là. En juste 9 jours, nous avons vécu toute une vie.

Konstantin Kokorev, caméraman et surfer au Kamtchatka

Nous avions une toute petite équipe, comme nous n’étions que 3 sur ce projet. Mais l’ambiance était tellement enrichissante, envoûtante et ouverte d’esprit que… Merde, je ne sais plus quoi dire de plus.

Et le surf au Kamtchatka en été, c’est possible aussi ?

Au Kamtchatka, si on peut y surfer l’hiver, on peut aussi le faire en été

Alors, qu’en pensez-vous ? On s’en regarde une seconde ? En voilà une, toujours au Kamtchatka, mais cette fois les surfers sont américains. Il découvrent ce spot magnifique en été. Et comme vous allez voir, là aussi, c’est une expédition.

Voilà, j’espère que cette aventure là vous a plu autant qu’à moi. Je dois dire que ça me fascine, purement et simplement. Vraiment, j’irais bien y faire un tour, pas vous ? 🙂

Crédit photo : Surf Prévention

Et vous, quels sont les endroits à couper le souffle que vous préférez en Russie ? Dites le moi dans les commentaires, je vous y attends 🙂

 

2 Commentaires

  1. Mikaël

    Diable ! Décidément, voilà qui est insolite ! A quand un article sur VDN au sujet des choses les plus insolites faites et à faire en Russie? 🙂

    Réponse
  2. CricriSurfeur

    Incroyable, surfer au pays de la neige.
    Foi de surfeur, ça donne envie.
    A faire au moins une fois dans sa vie !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]