Chute de l’URSS 30 ans déjà !

Les plus jeunes n’en auront entendu parler que dans les livres d’histoire, mais pour moi, la chute de l’URSS est un souvenir bien réel. Je n’avais pas conscience de ces 30 ans écoulés depuis ces événements, vus à l’époque dans les médias, pas forcément bien compris, puisque j’avais 14 ans. Ces événements font maintenant partie de l’histoire.

Il y a 30 ans, le 25 décembre 1991, était officiellement déclarée la fin de L’URSS, qui avait  débuté le 30 décembre 1922. Dans les faits, cet effondrement s’était amorcé bien avant. Les républiques soviétiques ayant fait sécession l’une après l’autre au cours des mois précédents. Le 25 décembre est simplement le jour où ce fait a été acté.

C’était donc la fin d’un régime politique qui a duré presque 70 ans, l’un des faits historiques les plus marquants du XX° siècle.

Je te propose donc une sélection d’articles et de liens sur cet événement majeur de l’URSS et sa chute.

Les 4 grandes phases de la chute de l’URSS

En fait, la fin de l’URSS ne s’est pas faite en quelques mois, elle avait été amorcée bien avant 1991. 

Étape 1: les réformes de Mikhaïl Gorbatchev et l’accident de Tchernobyl

Dès l’arrivée au Pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev, en 1985, et son programme de réformes économiques, la Perestroïka. Le mot Perestroïka ayant été directement emprunté au russe “перестройка” en russe = “la reconstruction”. Il s’agit d’un ensemble de réformes économiques et sociales, rendues nécessaires par le retard de l’URSS dans de nombreux domaines, en premier lieu la dette du pays, engagée alors dans une guerre coûteuse en Afghanistan (l’URSS se retire de ce conflit en 1989) .

On peut aussi mentionner le rôle de l’accident nucléaire de Tchernobyl en 1986, révélateur des failles du système, et des problèmes causés par son manque de transparence, voire par son obsolescence. C’est le début de la Glasnost (traduite en français par “transparence”), mais dont l’idée est plutôt “le fait de rendre public”), la nouvelle politique de liberté d’expression, mise en place également par Mikhaïl Gorbatchev.

Il est à noter que ce dernier met la fin de l’URSS sur le compte de l’accident nucléaire plus que sur celui de sa propre politique (voir ressources plus bas).

Étape 2: La chute du mur de Berlin en 1989

Le 9 novembre 1989 et de manière assez inattendue, le mur qui séparait Berlin Est, zone sous influence de l’URSS, avec l’Allemagne de l’Est et Berlin-Ouest, zone sous influence occidentale, avec l’Allemagne de l’Ouest depuis 1961 est pris d’assaut par les habitants de Berlin-Est. Ce, suite à une annonce confuse, sur la fin des autorisations spéciales permettant le passage vers l’Allemagne de l’Ouest.

Aucune date n’avait été annoncée par les autorités Est-Allemandes, mais des manifestations géantes avaient lieu depuis plusieurs jours. Il n’en fallait pas plus pour que les manifestants ne décident que “c’est tout de suite !”. 

Là aussi, le coup de force est arrivé à un moment où le bloc Est était déjà en train de se fissurer à plusieurs niveaux. Exemple : l’arrivée de Solidarnosc en Pologne au pouvoir et la fin, quelques mois plus tôt, du pouvoir communiste en Hongrie.

Étape 3 : Les auto proclamations d’indépendances en 1990 -1991

A compter de la chute du mur de Berlin en 1989, et de la réunification des deux Allemagnes en 1990, tout était alors en place pour un effondrement rapide de l’URSS. Les états baltes ont, les premiers, déclaré leur indépendance, les uns après les autres, suivis par la Géorgie le 9 avril 1991. Il n’a plus fallu qu’un détonateur pour que l’URSS explose, et c’est la tentative de putsch d’août 1991 qui a joué le rôle de ce détonateur.

Voir dans les liens plus bas la carte dynamique du Monde, très bien faite, qui montre cette sécession des anciennes républiques, les unes après les autres.

Étape 4 : Le coup de grâce qui a précipité la chute de l’URSS : Le putsch manqué: 1991

Le 19 août 1991, les communistes conservateurs, opposés à la réforme de Gorbatchev,  président de l’URSS depuis mars 1990, profitent des vacances de celui-ci dans sa datcha en Ukraine, pour tenter un coup d’État. 

Ce putsch est avorté par le futur président russe, Boris Eltsine, qui appelle à la grève générale.

Pendant deux jours, on a pu voir des colonnes de chars en plein Moscou, le parlement assiégé, des barricades et des manifestations géantes. Malgré le retour précipité de Gorbatchev, le pouvoir est ébranlé, ses collaborateurs l’abandonnent. Eltsine s’annonce comme le nouveau personnage fort. On se souvient de cette photo historique avec Eltsine debout sur son char juste après avoir tiré sur la maison blanche.

Gorbatchev quitte la direction du parti communiste le 24 août, puis démissionne de son poste de président de l’URSS le 25 décembre 1991.

Le putsch des communistes n’ a pas abouti, mais il a accéléré la chute de l’URSS, déjà amorcée depuis l’année précédente.
Les autres anciennes républiques d’URSS, déclarent leur indépendance soit dès le 20 août 1991, soit dans les semaines et les mois qui ont suivi. L’URSS est officiellement dissoute le 26 décembre 1991.

Ce qui ne s’est pas fait sans conséquences concrètes sur la vie quotidienne de ses centaines de millions d’habitants. 

Quelques exemples de bouleversement concrets dans la vie des gens

(Lydia) Un ami dont les parents étaient ukrainiens, né au Kazakhstan, est devenu russe à la fin de l’union soviétique, parce que sa famille habitait Moscou à ce moment-là. 

Il vit maintenant en France et lorsqu’il doit faire refaire des papiers, il doit fournir non seulement les certificats de naissance en russe de ses parents (époque soviétique), le sien (en russe aussi), sauf qu’une partie de documents à fournir est en  ukrainien, l’autre en kazakh pour ses parents. Il doit donc trouver des traducteurs assermentés pour 3 langues à chaque fois.

Un autre ami totalement russe de langue et de culture est azéri de nationalité, parce que ses parents travaillaient en Azerbaïdjan à ce moment-là. Toute sa famille a donc été déclarée de nationalité azérie du jour au lendemain. Il ne parle presque pas l’azéri.

(Thomas) Des millions de personnes se sont retrouvées du jour au lendemain d’une autre nationalité, voir même apatrides. J’ai le souvenir d’un chauffeur de taxi russe à Tallin en Estonie, qui s’est retrouvé sans nationalité à la chute du mur, puisque l’Estonie s’est retrouvée en dehors de la Russie et que les Russes n’ont pas souhaité lui remettre un passeport russe et donc reconnaître sa nationalité. En même temps, les Estoniens n’ont pas non plus pris en compte le cas de ces personnes qui se sont retrouvées comme ce chauffeur de taxi, sans nationalité officielle, ni passeport.

1991, c’est l’effondrement de l’URSS et c’est aussi pour moi, l’année où j’ai mis la première fois les pieds en Russie. C’était un voyage incroyable, dont vous trouverez le récit résumé ici.

Ressources pour aller plus loin :

Le Point: les 3 grandes phases de la chute de l’URSS – Cliquez ici.

Le figaro: interview (2006) de Mikhaïl Gorbatchev sur le rôle de l’accident de Tchernobyl dans la fin de l’URSS – Cliquez ici.

Le Monde: La dislocation progressive de l’URSS, décodage , avec carte dynamique – Cliquez ici.

Géo: le putsch raté d’aout 1991 https://www.geo.fr/histoire/en-aout-1991-le-putsch-rate-qui-precipita-la-dislocation-de-lurss-205927

ARTE : divers reportages sur l’URSS – Cliquez ici.

France culture (podcast en 4 parties): le début de la fin de l’Histoire – Cliquez ici.

RFI : podcast de l’Inalco sur la situation géopolitique actuelle, héritée de la fin de l’URSS – Cliquez ici.

Conférence vidéo d’Andreï Grachev La perestroïka – Cliquez ici.

Article préparé par Lydia Verdoulet et Thomas Béguin

Qu’évoque pour vous la chute de l’URSS ? Dites le nous dans les commentaires ci-dessous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]