Cuisine russe – comment faire un bon bortsch traditionnel

La recette du bortsch (“борщ”) traditionnel

Le bortsch (“борщ”), c’est facile et c’est très bon, mais pas seulement ^^

Le Bortsch, la soupe russe

Le bortsch c’est excellent et en plus c’est facile à faire (les 2 sont vrais).

Et avec cette recette, vous pourrez aussi épater vos ami(e)s.

Alors, n’attendez plus, foncez ! ^^

Et puis, le bortsch, c’est aussi un prétexte malin et pratique pour apprendre le russe (un peu de russe).

Car, tout en préparant votre soupe favorite, vous pourrez réviser un peu de vocabulaire en même temps et ainsi faire d’une pierre deux coups.

Et faire d’une pierre, deux coups, on adore sur Russie.fr.

Car Quoi de mieux pour pratiquer le russe que de le vivre au quotidien ? Cuisiner en apprenant la langue, c’est top, car alors que vous cuisinez, vous êtes aussi en situation d’apprentissage actif.

Et ce genre d’apprentissage là est bien plus efficace pour mieux retenir les choses, puisque vous les expérimentez en même temps.

Vous me suivez ? Alors on continue.

Le bortsch cette fameuse soupe traditionnelle russe et/ou ukrainienne

Oui, le bortsch est une soupe idéale pour vos soirées d’hiver. Rien de tel qu’un bortsch pour vous réchauffer après une longue balade sous la neige ou dans le froid.

Le bortsch est une soupe populaire immensément répandue en Russie et en Ukraine. C’est une soupe à base de chou, de betterave et de viande. Elle est connue pour sa couleur rouge et pour ses qualités gustatives.

Et comme je vous le disais, elle est facile à faire, puisque entre autres, vous en trouverez tous les ingrédients près de chez vous.

Alors vous n’avez plus d’excuses 🙂

Le bortsch traditionnel : la recette

Les ingrédients précis pour faire un bon bortsch

Voici ma recette spéciale du bortsch traditionnel. Sachant que j’ai moi même testé cette recette et qu’il existe à peu près autant de recette qu’il y a de famille russe.

J’ai donc pris le parti de commencer par celle-ci 😉

Alors, voici la liste des ingrédients et le vocabulaire qui va avec. Car, c’est justement grâce à cette liste, que vous pouvez réviser votre vocabulaire.

J’ai pris soin de vous traduire chaque ingrédient en russe juste à côté.

Alors profitez-en 😉

Temps de préparation : 90 minutes (dont 40 minutes de cuisson)

Difficulté de préparation : facile

INGRÉDIENTS (pour 8 personnes):

  • Poitrine de boeuf 250 g
  • Poitrine de porc 250 g
  • Oignon 120 g
  • Pommes de terre 300 g
  • 1 grosse betterave crue, 300 g
  • Carotte 120 g
  • Chou 250 g
  • Tomate concentrée (ou 2 tomates fraîches)
  • Huile végétale 1 à 2 cuillères à soupe
  • Annette et persil
  • Feuilles de laurier
  • Jus de citron
  • Crème fraîche
  • Ail
  • Sel / sucre / poivre
ИНГРИДИЕНТЫ (8 порций):

  • Говядина (грудинка) 250 г
  • Свинина (грудинка) 250 г
  • Лук 120 г
  • Картофель 300 г
  • 1 большая сырая свекла 300 г
  • Морковь 120 г
  • Капуста 250 г
  • Томатная паста (или 2 Свежих помидора)
  • Масло растительное – 1 или 2 ст. ложки
  • Укроп и петрушка
  • Лавровый лист
  • Лимонный сок
  • Cметана
  • Чеснок
  • Сахар / cоль / перец

La méthode précise pour faire un bon bortsch

Après les ingrédients, il est temps de passer au concret avec ma méthode  de préparation à suivre point par point.

D’une manière générale, je vous recommande de préparer en premier tous vos ingrédients. c’est à dire de tous les préparer sur un plan de travail, puis de préparer vos légumes (épluchage et découpe).

Comme ça vous n’aurez plus à vous soucier de la matière première, uniquement de la façon de la préparer.

Je vous recommande de commencer par lancer le bouillon de viande que vous pourrez ensuite faire cuire en préparant le reste.

La betterave est cuite à la poêle séparément. Elle est ajoutée à la fin à tout le reste dans la marmite avec la viande, seulement après le jus de citron (et pas avant).

Ce détail est très important si vous voulez conserver la couleur rouge qui rend cette soupe si appétissante.

LA MÉTHODE DE PRÉPARATION du bortsch traditionnel

  1. Couper la viande en petits morceaux
  2. Mettre les morceaux de viande dans l’eau frémissante, maintenir ensuite à ébullition et cuire la viande pendant 15 minutes
  3. Couper les légumes en bâtonnets fins pour la carotte, l’oignon assez finement, les pommes de terre en petits morceaux et le chou en fines lamelles de même que la betterave
  4. Préparer les herbes
  5. Faire revenir l’oignon dans l’huile à la poêle sur feu moyen
  6. Ajouter les carottes et les pommes de terre à la viande dans la marmite
  7. Ajouter le chou, avec du poivre et du sel et vous pouvez y ajouter une partie de herbes
  8. Faire cuire le contenu de la marmite avec le chou pendant environ 15 minutes.
  9. Ajouter la betterave dans la poêle à faire cuire séparément avec les oignons.
  10. Ajouter au bouillon de viande une cuillère à soupe de sucre puis un bon jus de citron.
  11. Mettez ensuite le contenu de la poêle avec la betterave dans la marmite avec le reste.
  12. 5 minutes avant la fin de la cuisson, vous pouvez ajouter la feuille de laurier, le concentré de tomate (ou les tomates fraîches (épluchées))
  13. Vous pouvez aussi ajouter à ce moment là un peu d’ail
  14. Laisser ensuite reposer le tout pendant 15 à 20 minutes
  15. Servir dans une assiette avec une cuillère de crème fraîche et les herbes

Et votre soupe est servie !

Servez votre bortsch bien chaud avec un peu de crème fraîche.

Et le tour est joué !

Si vous souhaitez d’autres (bonnes) recettes faciles à préparer et où que vous soyez, alors inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir les suivantes.

D’ailleurs je vous invite à voir aussi la recette des blinis (ou presque).
Elle aussi est très facile à faire pour un résultat excellent !

Et n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions dans les commentaires ci-dessous.

D’ailleurs, et si jamais il vous manque des informations utiles, n’hésitez pas à m’en faire part de même, je suis toujours prêt de mon côté à améliorer les contenus proposés sur le site.

Crédit photo : Gaëlle Merlini

Quel est votre plat russe préféré ?
Dites le moi dans les commentaires ci-dessous ^^

30 Commentaires

  1. Adrien

    Bonsoir Thomas,

    Mon plat préféré c’est le borsch justement. J’adore aussi les pelminis (les raviolis russes). Ca m’ouvre l’appétit tout ça.
    Bravo pour l’article – très sympa !

    Adrien

    Réponse
    • Thomas

      Je note les pelmeni pour une prochaine recette Adrien ^^
      Et passe à la maison un de ces 4, on se fera une dégustation VIP 🙂

      Réponse
  2. Noelle

    Le” hareng sous le manteau” préparé avec une mayonnaise au citron!

    Réponse
    • Thomas

      Bonne idée, merci Noëlle ^^

      Réponse
      • Edouard

        Селедка под шубой
        C’est le nom en Russe …svp JAMAIS de citron dans cette recette

        Réponse
  3. Viviane Vuagnoux

    Merci beaucoup Thomas, belle recette que je vais essayer… (mon dernier bortsch date de juillet 1967 à Moscou…)

    Réponse
    • Thomas

      Waou, super Viviane !!!

      Tenez-nous au courant et surtout mettez bien les betteraves à la fin, quand tout le reste est déjà dans le bouillon… et mettez le jus de citron AVANT la betterave si vous voulez que la couleur du Bortsch soit bien rouge 🙂

      Réponse
  4. Arnaud

    Article très intéressant ! Je vais essayer de réaliser cette recette un soir dans la semaine, car avec ce froid alsacien, je pense qu’une bonne soupe me ferait du bien ! Bonne continuation à toi =)

    Réponse
  5. Herve

    Pour moi mes plats préfères sont les pelmenis les chahlicks, le koulibiac de saumon et bien sûr les harengs sous toutes leur forme avec des blinis .

    Réponse
  6. Elisabeth

    Bonjour,
    Il manque la quantité d’eau a faire bouillir.
    Merci!

    Réponse
  7. Charlotte LE BOZEC

    Le borsch, le poulet tabaka, le gateau au fromage de la pâques, les pelmenis, les cirnikis du petit déjeuner

    Réponse
  8. GAUTHIER

    Je rentre de Saint Pétersbourg oû j’ ai dégusté de merveilleux bortsch ! Je vais faire cette recette a la maison ! Merci !!

    Réponse
    • Dartois Thérèse

      Merci pour cette super recette. Doit on utiliser de la betterave rouge déjà cuite que l’on met au dernier moment ? J’ai du chou rouge, est ce que ça peut faire l’affaire à la place de vert ?
      Merci beaucoup, si quelqu’un peut me repondre . Cordialement

      Réponse
      • viera

        Bonjour
        Pour la betterave je la coupe en 4 et en lamelles et fait mariner dans un bol toute la nuit ,dans du vinaigre de vin
        le lendemain je met une boite de tomates pelées et l’eau ma viande entières, et QUE les betteraves pas le vinaigre (, écumer ) au bout d’une demi-heures de cuisson je rajoutes tout les légumes , couper , (pas rappée ) je met le choux vers je le trouve meilleur, que le blanc ,,,
        pas de choux rouge sa change le gout ,,,,!!!!
        Pardon pour les fautes je suis russes ,,,,,

        Réponse
  9. Desmars

    Bonjour. Je tente votre recette ce soir après avoir mangé Russe à St Patersbourg cet été. On a adoré la cuisine Russe!
    Par ailleurs ma tante qui est d’origine Russe nous préparait chaque année à Pâques un “pâté de hareng” fait avec du hareng, des oignons, de la pomme et de la mie de pain, c est sublimement bon 🙂 mais je ne trouve cette recette nulle part, la connaissez vous et savez vous de quelle région de Russie elle est d’origine?
    Cathy

    Réponse
    • François

      Bonjour,
      Voici la recette du caviar de Hareng de Jacqueline Vierny, soeur de Sacha Vierny (réalisateur de l’année dernière à Marienbad) et mari de Dina Vierny dont les sculptures par Maillol sont dans le jardin des Tuileries.

      CAVIAR DE HARENG

      Ingrédients :
      1 paquet de filets de harengs fumés (200g)
      1 ou 2 oignons
      1 belle pomme de reinette bien sucrée
      ½ baguette de pain ou autre pain (un peu moins) trempée dans de l’eau vinaigrée
      1 œuf dur
      1 verre d’huile
      ( ou plutôt ½ verre d’huile + ½ verre d’eau)
      Mise en œuvre :
      Hacher les harengs, pommes, oignons, le pain bien pressé.
      Bien mélanger dans un saladier
      Ajouter l’œuf dur haché mimosa
      Goûter, ajouter éventuellement huile ou/et sucre (Truc : si la pomme ne suffit pas à adoucir le hareng, on peut ajouter « en catimini » une cuillère à soupe de sucre en poudre !!)
      Mixer le tout au blender ou équivalent. Si la consistance est trop épaisse ou trop liquide, ajouter un peu d’eau ou de pain rassis
      Refroidir au réfrigérateur
      Facultatif : Garnir avec un œuf écrasé car la couleur n’est pas très jolie
      Servir avec des cornichons Aigre doux, du pain de seigle au cumin ou des crack pain Wasa.

      Réponse
      • whitesand

        détail alain resnais est le réalisateur, sacha le photographe !

        Réponse
  10. Solada

    J aimerais bien la quantité d’eau merci

    Réponse
    • Thomas

      Pour la quantité d’eau, c’est “à la louche” 🙂

      Réponse
  11. Kila

    J’adore cette recette, c’est une merveille !

    Réponse
  12. Jocelyn Brissette

    Merci c’était une très bonne recette de soupe, je m’en suis servie pour mon défi de repas.

    Je ne suis pas fan de soupe et de betteraves mais j’ai bien aimé et toute la famille aussi.

    Réponse
  13. Patricia

    Avez-vous la recette du gâteau napoléon. Merci

    Réponse
  14. Flo

    Dans la vidéo la betterave semble cuite, alors que dans la recette vous indiquez une betterave crue. Est-ce que vous pouvez me dire ce qu’il en est exactement? Merci

    Réponse
  15. Thomas

    C’est de la betterave crue qu’il faut, comme indiqué dans la recette ^^
    Je n’en avais pas trouvé dans mes ingrédient au moment du tournage effectivement 🙂

    Réponse
  16. Cherbe

    Bonjour,
    J’ai trouvé délicieuse l’orthographe de “укроп” : annette (Анушка???).
    En fait cela vient du grec ἄνηθον – anêthon et s’écrit : aneth.
    Cela n’enlève rien au goût..Merci pour la recette avec betterave crue,
    difficile à trouver.

    Réponse
    • Natacha Schoub

      C’est aneth et non anette

      Réponse
  17. Sessa

    Je suis étonnée qu’il y ait des citrons en Russie, en hiver. J’ai toujours fait le bortsch avec du vinaigre, ajouté au dernier moment. D’autre part on ne trouve de betterave crue qu’au marché. La cuite convient très bien si on l’ajoute au dernier moment aussi.
    Merci pour votre recette de base.

    Réponse
  18. Frédéric

    J’ai mis deux litres d’eau et c’était parfait

    Réponse
  19. Ari

    Bonjour,
    merci pour la recette.
    Mon compagnon est russe et voulais que je lui prépare cette soupe de son enfance, c est son plat préféré. Je lui ferais ce soir et je vous dirai si ça va être aussi bon que ce lui préparer sa grand-mère.

    Réponse
  20. Alex

    bonjour,
    qqch de pas très clair et plutôt contradictoire dans la recette: l’ajout du citron. Dans la recette, vous dites ajouter le citron avant et non après, puis dans les points 9., et .10 c’est le contraire.!?… Par ailleurs jamais vu qu’on ajoutait du citron dans la recette, mais tous les goûts sont dans la nature…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)