Langues russes et tchèques : similarités

Quand les langues russes et tchèques se ressemblent

Car les langues russes et tchèques ont bien des points communs

Le simple fait de connaitre un peu de russe vous donnera des points de repère lors de vos futurs voyages en Europe.

Et en particulier sur toute l’ancienne zone soviétique.

Faux-amis-langue-russe-tchèqueAutant dire que, si vous connaissez un peu de russe, vous aurez même un net avantage sur vos proches ou amis, qui font partie du voyage et… ne parlent pas le russe.

Alors commençons dès maintenant avec la République Tchèque. Si vous allez à Prague ou ailleurs dans cette jeune République, souvenez vous que le tchèque est une langue slave (définition).

A partir de là, il y a pas mal de vocabulaire commun avec le russe ou pratiquement identique (et nous allons d’ailleurs en voir plus bas). Et oui ! Vous reconnaitrez donc pas mal de mots, notamment à l’écrit, en regardant le menu ou les panneaux dans la rue.

Vous ne parlerez sans doute pas le tchèque couramment en claquant des doigts, mais vous saurez plus facilement où vous êtes et ce qui se passe autour de vous, alors que la plupart de vos compagnons de voyage seront plus certainement perdus.

M
ais commençons avec un exemple parlant. Par exemple pour dire “bonjour” et “bonsoir” ce cera exactement la même chose en russe et en tchèque à l’accent et à l’intonation près. Mais là encore, si vous parlez un peu russe, vous verrez très vite comment le dire en tchèque.

  • Dobrý den = добрый день = bonjour
  • Dobrý večer = добрый вечер = bonsoir

Sympa non ? Par contre, ne vous attendez pas à ce que le tchèque sonne exactement comme le russe. Ces deux langues restent très différentes. A côté du russe, le tchèque sonne un peu “mou”. Enfin disons qu’il est moins contrasté et moins musical que le russe. Et puis les tchèques sont plus réservés et plus calme que les russes. Enfin c’est tout du moins l’impression que j’en ai eu.

Mais cela ne vous empêchera pas de reconnaitre des mots et même des expressions, même si en République Tchèque, pas d’alphabet Cyrillique, mais l’alphabet latin comme chez nous à quelques accents près. Par exemple les “č” se prononce “tch” en français et donc “ч” en russe.

Du vocabulaire tchèque identique à son équivalent russe

Bon assez de blabla pour le moment, voyons plutôt quelques mots très, mais alors très proches de leur équivalent en russe :

  • dva, tři = раз, два, три = un, deux, trois
  • pivo = пиво = bière
  • malé pivo = малый пиво = petite bière
  • každý den = каждый день = chaque jour
  • populární = популярный = populaire
  • bolí ? = болит ?= ça fait mal ?
  • pomoc = помочь = aide
  • bankomat = банкомат = guichet automatique (pour retirer de l’argent
  • ulice = улица = rue
  • na vaše zdraví = на ваше здоровье = à ta santée
  • okno = окно = fenêtre
  • příroda = природа = nature
  • sláva = слава = gloire
  • vkus = goût = вкус
  • doma = дом = maison

Il y a aussi les mots communs au tchèque et au français et parfois aussi au russe, donc dans les trois langues. Par exemple : “metro”, “taxi”, “muzeum” (musée), qui sont presque universels. Il y a aussi “Restaurace” (restaurant) que l’on comprend très vite, ou encore “toaleta” (toilettes).

Bon alors bien sûr il y en a beaucoup d’autres à trouver, mais je n’ai pas ici l’ambition de vous donner la liste complète (ce serait un sacré boulot).

Et les faux amis ? En voilà un sur la photo plus haut 🙂 “Pozor “en tchèque ne veut pas dire “scandale” comme en russe (позор), mais “Attention”. Ici un panneau “attention, sortie” (de camions).

Autres similarités entre les langues russes et tchèques

Les tchèques ont eux aussi des déclinaisons (avec 7 cas). Ils ont simplement le vocatif en plus des autes cas.

Et puis voici un truc que je tiens à partager avec vous pour pour aider à trouver des points de repères dans la langue.

En tchèque, Prague s’écrit “PRAHA”.

Praha = Прага = Prague

C’est à dire que le “H” en tchèque devient “G” en français ou “Г” en russe. Vous pouvez donc vous amuser à remplacer les H par des G (en français) ou des Г (en russe) et voir ce que cela donne. D’ailleurs, on peut aussi changer un “H” français pour un “Г” en russe. Par exemple, le mot “hybrid” devient “гибрид” en russe.

Alors, essayez à l’occasion, vous verrez que ça marchera souvent.

Dernier point intéressant à noter ici. Dans les écoles tchèques, le français qui avait la cote jusqu’ici perd du terrain au profit de devinez quelle langue ? Le russe.

Et oui. Ils ont pourtant des raisons de le détester le russe. Mais il se trouve que les entreprises françaises quittent la République Tchèque (pour les plus grandes). Le français devient moins intéressant sur le plan de l’emploi ou de l’avenir des jeunes. Notre langue est moins perçue comme une opportunité.
En même temps, le russe est connu par beaucoup des parents qui peuvent plus facilement aider leurs enfants dans leur apprentissage, même si certains souvenirs de l’occupation soviétique en République Tchèque restent douloureux.

Pensez-vous vous aussi que le russe peut vous aider lors de vos voyages en Europe de l’Est ? Parlez moi de vos anecdotes dans les commentaires.

2 Commentaires

  1. Mihail

    Article intéressant sur les ressemblances entre les deux langues, en revanche on se passerait de commentaires sorti de nul-part sur la soit-disant douleur des tchèques sous la soit-disant occupation Russe.
    C’est un peu plus compliqué que ça, et l’indépendance s’avère être douloureuse elle aussi.

    Réponse
    • Thomas

      Il y a des faits historiques… alors on peut bien sûr faire comme si ils n’existaient pas… ou au contraire les prendre en compte.
      Sur l’occupation russe en République Tchèque (comme ailleurs en Europe), il n’y a aucun doute, et il suffit de voir à quel point les tchèques ont effacé toutes trace de cette période là pour se rendre compte d’à quel point ils n’ont pas digéré cette période là.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]