Quand société civile et internet changent le monde

Quand j’ai interviewé Krassimir Vranski, j’étais loin d’imaginer à quel point son action avait déjà de l’ampleur et à quel point elle était en mesure de changer le quotidien de millions de russes vivants en Russie et même de personnes du monde entier.

Son idée avait germé dans son quartier à partir d’un fait divers était devenu un mouvement immense qui rassemblait déjà plus de 30 000 personnes rien que sur Saint Pétersbourg… et même beaucoup d’autres dans plus de 30 villes de Russie.

Une amie russe avisée m’avait conseillé de le contacter de sa part, comme elle savait que j’avais une fibre écolo et qu’elle connaissait bien Krassimir.

Vraiment, je n’ai pas été déçu !

L’interview est en russe, et vous pouvez afficher les sous titres, soit en russe, soit en français en cliquant en bas à droite de la vidéo qui a un bouton spécial pour ça 🙂

L’interview intégrale en russe est disponible après la version française, plus bas dans cet article.

Et voici la transcription intégrale de l’interview… en français 😉

>> Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de Russie.fr,

je suis à Saint Pétersbourg dans la banlieue,

et je suis avec un type absolument génial, 

qui un projet qui va vraiment vous intéresser…

on va parler d’écologie en Russie,

et de projets “en fait” sociaux qui sont vraiment intéressants,

>> Salut!

>> Salut!

>> Comment t’appelles-tu ?

>> Je m’appelle Krassimir Vranski.

>> Très heureux de te connaître.

>> Peux-tu nous raconter un peu ce que tu fais ?

>> Tu fais quoi dans la vie ?

>> ça fait trois ans que j’ai des activités liés à la société.

C’est à dire, qu’il y a 3 ans, j’ai rencontré un problème,

Dans la cours où j’habite, ils ont ouvert un magasin ouvert 24 heures sur 24,

Et la nuit ils y vendaient de l’alcool,

A cet endroit se rassemblaient des gens pour boire,

Et ces personnes une fois ivres se mettaient à tirer au pistolet sur des canettes et des bouteilles,

Et voilà quel était leur passe temps, juste comme ça, dans la rue et dans ma cour,

>> A Saint Pétersbourg ?

>> Oui, à Saint Pétersbourg dans une zone d’habitations et bien sûr, je ne pouvait plus dormir à cause de cela.

>> Ok.

>> Alors j’ai appelé la police, pour qu’ils les arrêtent,

Et naturellement, ils se dispersaient généralement avant que la police arrive sur place,

Et voilà ce qui s’est passé. Avec le temps, le vendeur du magasin s’est mis à organiser des tirs pour ses clients,

Et les clients venaient pour acheter de l’alcool et aussi pour tirer au pistolet,

Et quand la police venait, de toute manière elle attrapait quelqu’un une, deux ou trois fois…

Bref, à la fin après les avoir appelé plusieurs fois,

Ils ont fini par attraper le vendeur du magasin,

Ils lui ont collé une amende et ont fermé le magasin,

Il s’est trouvé que le magasin n’avait pas de statut légal.

A cet endroit, il aurait plutôt fallu une pharmacie plutôt que de vendre de l’alcool.

Et voilà ce qui m’a étonné. Le simple fait d’appeler comme ça les autorités me permettait d’influencer sur la situation… pour l’améliorer.

>> Et c’est comme ça qu’à commencé le projet ?

>> Oui, voilà, ça a commencé comme ça en voyant que a avait marché pour moi, j’ai entrevu une possibilité.

Je pourrais donc téléphoner et donner des instructions,

afin qu’ils éliminent une mauvaise réparation,

ou pour qu’ils fassent quelques chose de bien.

Et voilà avec le temps, c’est devenu un hobbie,

Et j’ai pris conscience que j’étais responsable chez moi de ce qui se passe dans ma cour,

J’ai ensuite compris en allant dans d’autres endroits,

qu’il y avaient d’autres problèmes ailleurs et qu’il fallait aussi les remarquer,

téléphoner aux autorités, pour qu’ils y remettent de l’ordre.

Et voilà, petit à petit, j’ai crée ce groupe que l’on a appelé «Красивый Петербург» (Beau Saint Pétersbourg).

>> «Красивый Петербург» ?

>> Oui, c’est à dire, c’est ma ville et je veux la voir comme ça.

>> C’est le nom du site ?

>> C’est le nom du mouvement,

c’est à dire, un mouvement de personnes pas indifférentes et actives,

qui veulent vivre dans une belle ville propre et soignée,

Notre ville natale préférée, et voilà comment nous l’avons appelé,

C’est le mouvement «Красивый Петербург» (Beau Saint Pétersbourg).

Aujourd’hui, ce mouvement rassemble 33 000 (trente trois mille) saint péterbourgeois.

>> 33 000 (trente trois mille) personnes ? en combien de temps ?

>> En 2,5 années, nous avons rassemblé autant de personnes sur ces idées là,

Et maintenant, les gens du mouvement s’occupent de problèmes écologiques,

C’est à dire qu’ils organisent des opérations de ramassages ou de nettoyage,

Ils organisent aussi des plantation, ils plantent des arbres,

Ils font aussi des parterres de fleurs,

ils plantent des fleurs,

et tout ce qu’ils veulent entreprendre.

>> Et maintenant vous avez un site internet ?

>> Oui, nous avons un site à part entière, mais ce que je veux dire, c’est que nous avons plusieurs types d’actions,

en dehors de l’écologie, nous faisons aussi de la protection du patrimoine urbain,

où nous protégeons des monuments historiques, culturels.

Il y a aussi notre action sur les transports,

Nous améliorons les transports.

Et il y a notre action sur l’urbanisme,

où nous améliorons l’espace urbain autour de nous.

Et en plus de cela, nous avons aussi cet outil internet,

le site «http://www.Красивый-Петербург.рф»,

Avec l’aide du site n’importe quel citoyen peut envoyer des instructions sur un problème ou un autre,

ou par son initiative, il pourrait faire savoir,

par exemple où planter des arbres dans son quartier ou encore où construire une aire de jeux pour les enfants,

ou encore où construire une piste cyclable et où organiser les places de stationnement,

C’est à dire qu’il y a différents types d’initiatives.

Et c’est un instrument inestimable. Grâce à lui, en 2 ans, nous avons envoyé 48 000 demandes,

dont 16 000 ont été réglées,

Et ça c’est seulement sur Saint Pétersbourg.

>> Réglées, c’est à dire ?

>> C’est à dire que c’est fait !

>> Tu veux dire qu’ils ont repéré ces problèmes ?

>> Oui, ils ont repéré les routes,

ils ont planté des arbres,

ils ont aménagé des espaces de jeux pour les enfants,

et des terrains de sport,

ils ont réparé des bâtiments,

C’est à dire, à partir des demandes que les citoyens ont laissé,

et à partir des instruction qu’ils ont données aux fonctionnaires.

Et notre site a intéressé d’autres russes dans déjà plus de 30 villes de Russie,

>> 30 villes !

>> Ils ont appris de notre expérience,

et nous leur avons proposé d’utiliser le site,

Nous avons conçu une application mobile.

>> On peut la montrer…

>> Qui s’appelle «Красивый мир» (un beau monde). Autrement dits,

nous avions déjà «Красивый Петербург» (Beau Saint Pétersbourg),

et nous voulions faire un “beau monde”,

donc l’appli mobile s’appelle «Красивый мир» (un beau monde),

Et là, si tu viens de voir un problème,

alors tu cliques sur ton téléphone,

et en deux boutons tu as envoyé une réclamation officielle et légale.

ça veut dire que le fonctionnaire doit réagir dans un délai de 30 jours à partir du moment où tu lui soumet le problème.

donc si il ne peut pas réagir aussitôt,

il doit te dire à quel moment cela se fera,

et si il n’a pas d’argent pour le faire,

alors il doit le prévoir à partir de son budget,

afin de résoudre le problème sous 1 ou 2 mois,

mais il doit par sa fonction même travailler à ton problème.

>> Et si il ne réagit pas ?

>> Si il ne réagit pas, alors il y a les organismes de contrôle,

comme le bureau du procureur, qui les oblige,

naturellement, il risque une amende ou même un blâme,

et quand les services du procureur s’en mêlent,

alors c’est pas très agréable pour eux.

Mais nous avons encore un outil efficace, ce sont les réseaux sociaux.

>> Les réseaux sociaux ?

>> Oui, nous sommes sur les réseaux sociaux, nous sommes représentés sur nos réseaux sociaux russes,

>> Sur V Kontakte (le Facebook russe), où nous sommes 30 000.

>> Les réseaux sociaux, sur Vkontakte, sur Odnoklasniki ?

>> Non, sur V Kontakte, Facebook, Lifejournal et Twitter,

Où nous publions constamment les nouvelles sur nos actions et la ville,

sur les événements, sur les actions menées les samedis ou les inspections quand quelques dizaines de personnes se rassemblent,

et ils vérifient comment les fonctionnaires ont travaillé,

et si quelque chose doit être arrangé, alors on leur fais nos remarques et on coche chaque petit problème,

et on leur renvoi une liste comme ça,

tu sais on peut parler de 50, 100 problèmes,

c’est à dire, qu’on peut résoudre ainsi en une fois une grande quantité de problèmes,

ce sont des actions concrètes que nous menons nous même,

nous nettoyons un territoire lambda,

et nous plantons ceci ou cela nous même, nous améliorons d’une certaine manière.

>> Comment vois-tu ce projet d’ici 5 ans ?

>> Dans 5 ans, je vois,

que nous serons présents dans d’autres pays,

parce que j’ai des échanges…

>> Dans toutes la Russie et dans d’autres pays…

>> Oui, dans toute la Russie et dans d’autres pays,

parce qu’il y a de la demande…

>> Il y a un potentiel ?

>> Il y a un potentiel !

En France, il y a par exemple une demande des habitants de transmettre leurs souhaits aux autorités ?

>> Oui !

>> ça existe, et probablement, il doit y avoir certains problèmes, qu’il faut arranger,

Et en deux clics sur ton téléphone, tu peux faire une demande officielle,

C’est simple et c’est facile.

C’est la raison pour laquelle nous allons étendre le concept à d’autres pays,

simplement en transmettant l’outil, tenez voici l’appli, améliorez la.

>> Génial !

>> Parce qu’en fin de compte,

toutes notre planète est notre maison à tous,

J’habitais moi-même il y a trois ans dans un appartement avec 4 murs et je pensais “c’est ma maison, c’est moi qui décide ici”.

Mais quand ils se sont mis à tirer au pistolet dans la cour et à m’empêcher de dormir,

j’ai compris que chez moi c’était le désordre,

Il s’est trouvé que ma maison, ce n’était pas simplement 4 murs,

il y avait aussi la cour en bas de chez moi.

Si il devait y avoir des problèmes,

il me toucheraient aussi et voilà petit à petit, j’ai repensé ce qu’était vraiment ma maison.

Mon quartier, c’est ma maison, ma ville est ma maison,

Mon pays, ma planète.

Ce sont des étapes différentes, mais nous en arrivons tous là tôt ou tard.

C’est la raison pour laquelle, si chez toi en France c’est beau, agréable, c’est très bien,

parce que ça se produit sur notre planète.

Si il y a des personnes, qui dans un autre pays se battent pour rétablir l’ordre,

Et bien je leur suis reconnaissant, parce que quelque part, ils améliorent aussi ma maison,

Ils la rendent meilleure,

je suis reconnaissant envers ces gens qui font ça,

c’est bien et nous allons diffuser ces initiatives,

nous allons soutenir les personnes qui prennent conscience,

que nous vivons tous dans une grande maison,

où nous devons nous respecter les uns les autres,

nous aider les uns les autres et faire de notre monde un monde meilleur, en faire quelque chose de beau.

>> Là j’ai une dernière question,

ton projet est très intéressant, je pense çq va vous intéresser.

est-ce que je peux te demander, qu’est-ce que tu penses de l’Europe, de la France ?

>> Je suis allée deux fois en France,

et j’ai beaucoup aimé, les gens sont très accueillants,

On m’a toujours nourrit avec du bon pain,

et aussi avec plein d’autres très bonnes choses.

C’est pour ça, bien sûr, j’ai eu une très bonne impression, sur la nourriture, sur les gens, ils sont polis, bienveillants, de bonne humeur et bien intentionnés,

ils sont prêts à aider et je suis resté avec un très bon sentiment.

En ce moment, il y a une très puissante propagande dans notre pays sur…

>> Comme chez nous!

>> sur les pays européens, sur le fait que c’est compliqué là bas,

ces capitalistes, ces sacs à argent qui tombe du ciel,

ne travaillent que pour eux même.

c’est à dire qu’on nous parle de ces grévistes, de ces histoires improbables,

que les russes sont les meilleurs, et que tous les autres sont mauvais.

>> Peut être que tu rechercheras des partenaires ?

>> Où ça ?

>> En Europe ? En France ?

>> Mais comprend un peu, on vient de se rencontrer avec toi,

je suis sûr qu’il nous a fallu 5 minutes pour comprendre,

que nous sommes des personnes d’un même niveau,

que les frontières ne nous gênent pas,

et malgré cette propagande, cela ne nous empêche pas de trouver un langage commun.

C’est pour ça que nous nous trouvons l’un l’autre.

>> Très bien !

>> Voilà pourquoi je suis certain que se trouveront ces gens là,

qui ont conscience des choses importantes, oui,

Ils ne font pas de politique, ils ne sont pas dans les combats politiques et confrontations des gouvernements,

ni dans les disputes à savoir qui ou quoi est le plus grand,

nous parviendrons à des relations humaines normales,

où il y a, je ne sais pas, disons quelqu’un qui vit en France,

et quelqu’un qui vit en Russie, et nous allons chercher ce que nous avons de commun,

et nous n’allons pas rechercher ce que nous avons de différent ou quoique ce soit d’autre.

Donc je suis certain que nous trouverons et des partenaires et des amis et des alliés

>> Moi aussi !

>> Le principal, étant de chercher.

>> J’ai une dernière question.

Si tu avais quelques mots à l’attention des français,

ce serait quoi ? si tu en as à dire.

>> Mes amis ! Mes amis étrangers !

Soyez vivants, en bonne santé et heureux,

aimez votre pays, aimez votre planète,

et occupez-vous de votre société,

Et tout ira bien.

>> voila, je vous remercie,

merci beaucoup d’avoir suivi cette vidéo,

Спасибо тебе большое Красимир !

A très bien bientôt pour une prochaine vidéo sur russie.fr.

Laissez-moi vos commentaires, juste en dessous,

et vous retrouvez le site bien sur http://www.красивыйпетербург.рф de mon ami ici sous la vidéo.

merci beaucoup, à bientôt.

Et voici la transcription intégrale de l’interview… en russe 😉

>> Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de russie.fr, je suis à Saint Petersburg dans la banlieue, et je suis avec un type absolument génial qui un projet qui va vraiment vous intéresser… on va parler d’écologie en Russie et de projets “en fait” sociaux qui sont vraiment intéressants.

>> Привет!
>> Привет!
>> Как тебя зовут?
>> Меня зовут Красимир Вранский.
>> Очень приятно.
>> Ты можешь рассказать немножко о том, что ты делаешь?
>> Чем ты занимаешься?
>> Я три года занимаюсь общественной деятельностью. Значит, три года назад столкнулся с проблемой, у меня во дворе открыли круглосуточный магазин и ночью продавали алкоголь туда собирались ну люди подвыпить и люди под этим делом – выпившие, стали стрелять по банкам и по бутылкам из пистолетов, ну такое хобби у них, прямо на улице, да, прямо во дворе.
>> В Питере?
>> Да, в Питере, в жилом квартале и естественно от этого я не мог спать.
>> Я звоню в полицию, чтоб вы их забрали, пока приедет полиция, они
естественно уже куда то разбежались. Но получалось так, что там
по ходу дела, местный продавец организовал тир какой-то, да, и кто приходит купить алкоголь еще пострелять и полиция когда приезжала все равно кого-то ловила ну и так два, три раза. Короче, под конец после нескольких там звонков, все-таки поймали продавца, оштрафовали, закрыли магазин оказалось, что незаконный
магазин вообще это было. Там должно было быть вообще аптека, а не алкоголь продавать. Поэтому я увидел, что я звонком да, в органы власти я могу как-то повлиять на ситуацию… Улучшить.
>> Так начался проект ?
>> Да, так началось то, что вот тут у меня получилось, ой, и вот тут я тоже вижу
прорыв, дайка я позвоню и тоже дам поручения, чтобы устранили плохой ремонт там, ну чтобы сделали что-то хорошее. И так постепенно вошел во вкус, я осознал, что я хозяин у себя во дворе. Потом я понял, что вообще-то я хожу и в другие места и там тоже проблемы есть и тоже надо написать, позвонить властям, чтобы
они навели порядок. И вот постепенно создал такую группу, который назвал «Красивый Петербург».
>> «Красивый Петербург»?
>> Да, то есть это город, который я хочу его таким видеть.
>> Это название сайта?
>> Это название движения, то есть движение людей не равнодушных, активных, которые хотят жить в красивом, чистом, благоустроенном городе. Наш любимый, родной дом Петербург и мы его назвали, это вот движение «Красивый
Петербург».  На сегодняшний день это движение объединяет уже 33 000 (тридцать три тысячи) петербуржцев.
>> 33 000 (тридцать три тысячи) людей? Через сколько ?
>> За 2,5 года мы объединили столько людей под теми же идеями и люди у нас на сегодняшний день занимаются, кто занимается экологическим направлением, то есть проводятся разные уборки, делают посадки, сажают деревья, делают какие-то клумбы, сажают цветы там, ну все что ему хочется.
>> Сейчас интернет сайт есть?
>> Да, есть отдельный сайт, да я к тому, что у нас есть несколько направлений,
да, помимо экологии еще есть экозащита, где мы защищаем исторические
памятники, культуры и истории. Есть направление транспорт, где улучшаем транспорт. Есть направление урбанистика, где мы улучшаем пространство
вокруг нас. И отдельно у нас есть вот такой инструмент сайт «http://www.Красивый-Петербург.рф» с помощью его любой гражданин может выслать поручение чиновникам устранить какую то проблему или свою инициативу высказать, да, например, посадить где деревья вокруг дома или построить детскую площадку здесь или построить велодорожку здесь или организуйте здесь парковку, то есть разные такие вот инициативы. Ну, это такой инструмент
с помощью него за два года выслано 48 000 тысяч обращений и из них 16 000 тысяч уже решенных дел, это только в Петербурге.
>> Решенных то есть ?
>> Сделано.
>> То есть перестроили?
>> Да, сделали дороги, посадили деревья, построили детскую площадку, спортивную площадку, отремонтировали здания, то есть это вот заявки которые граждане, жители оставляли, ну давали поручения чиновникам. И наш сайт заинтересовал других россиян и уже 30 городов России.
>> 30 городов!
>> Переняли наш опыт, мы им отдали сайт, мы сделали мобильное приложение.
>> Можно показать…
>> Которое называется «Красивый мир» и то есть уже «Красивый Петербург» и мы хотим красивый мир делать и мобильное приложение называется «Красивый мир» где ты просто увидел какую-то проблему, на телефон нажал, две кнопки и выслалось официальное по закону обращение. То есть чиновник должен
отреагировать в течение 30 дней по существу поставленной твоей проблемы. То есть если он сейчас не может сразу его устранить, он тебе должен сказать в какой период он это сделает, если у него сейчас денег нет, то он должен заложить из
бюджета, чтобы отремонтировать это через месяц, через два, но он должен по существу твоей проблемы работать.
>> Если не реагирует?
>> Если не реагирует есть контролирующие органы, есть прокуратура, которая
их заставляет, естественно им за это штраф, порицания и когда уже прокуратура
вмешается то им становится не приятно. Но у нас есть еще сильный инструмент, это соцсети.
>> Соцсети?
>> Да, мы в соцсетях, представлены в нашей российской соцсети,
>> в контакте, где нас 30 000 тысяч.
>> Социальные сети. Вконтакте, одноклассники ?
>> Нет, в контакте, фейсбук, лайфжорнал, твиттер где мы постоянно публикуем
актуальные новости о городе, какие-то акции, мероприятия там, субботники или инспекция когда несколько десятков человек выходят и проверяют как работали
чиновники и делать им замечания или галочки что нужно улучшить и высылать им потом список такой, знаешь там 50, 100 проблем то есть единоразово можно
большое количество проблем решить, лучше примакции где мы проводим сами, убираем какую-нибудь территорию, сами там что-то сажаем, улучшаем как-то.
>> Как ты видишь проект через 5 лет?
>> Через 5 лет я вижу, что мы будем тиражировать в других странах, потому что я общаюсь…
>> По всей России и в других странах…
>> Да, по всей России, в других странах, потому что есть запрос…
>> Есть потенциал ?
>> Есть потенциал! Во Франции есть же потребности жителей, донести какие-то пожелания до властей?
>> Есть!
>> Есть да, а наверно есть какие-то проблемы, которые нужно устранять, а ты в два клика на телефоне уже выслал официальное обращение, это легко и просто. Поэтому будем распространять в другие страны, просто передавать, нате
вам, держите, мобильное приложение и улучшайте.
>> Гениально!
>> Потому, что в конечном счете, вся наша планета это наш дом, я сам три года назад жил в своей квартире в четыре стены и думал это мой дом,
я тут главный. Но, когда во дворе стали стрелять из пистолета и мне не давать спать я понял, что-то тут не порядок получилось, что мой дом это не только четыре стены, но еще мой двор. Если там есть проблемы, они меня тоже волнуют и
так постепенно выходил за рамки понимания что такое мой дом. Мой район это мой дом, мой город это мой дом, моя страна, моя планета. Это разные этапы, но мы
все рано или поздно дойдем до этого. Поэтому если у тебя будет
во Франции красиво, чисто, приятно, то это здорово, потому что это же на нашей
планете происходит. Если есть люди, которые в другой стране борются за наведение порядка, я благодарен за это, потому что они улучшают мой же, мой дом, делают его лучше, благодарен что есть люди, которые добиваются этого, это здорово и будем как раз распространять инициативу, будем поддерживать людей, которые осознают, что мы живем в большом-большом доме, где мы должны уважать друг
друга, помогать друг другу и делать наш мир краше, лучше, делать красивый мир.
>> Сейчас у меня еще вопрос, твой проект очень интересный, думаю вам будет также интересно. Можно попросить тебя, что ты думаешь о Европе ? О Франции ?
>> Я был два раза во Франции, и мне очень нравится, очень радушные люди, меня все время кормили вкусным хлебом, все время кормили еще другими
вкусными делами. Поэтому я, конечно же, очень хорошие впечатления о еде, о людях, вежливые, добродушные, добронамеренные, готовы помочь и я остался
в хорошем впечатлении. На сегодняшний день, существуют
очень мощные пропаганды, в нашей стране по поводу…
>> Как у нас!
>> Европейских стран, что там плохо, что так капиталисты, толстосумы, у которых деньги отовсюду валятся, только ради себя работают. То есть ну разные такие
байки, разные неправдоподобные истории, что русские лучше, а остальные
все плохие.
>> Может будешь партнеров будешь искать ?
>> Где?
>> В Европе ? Во Франции ?
>> А ты пойми, вот мы с тобой встретились, я уверен, что мы, нам надо было пять минут, чтобы понять, что мы одного масштаба люди, что нам границы не мешают, нам вот эта пропаганда не мешает найти общий язык. Поэтому мы находим друг друга само собой.
>> Хорошо!
>> Поэтому я уверен найдутся такие же люди, которые осознают реальные
вещи, да, они не в политике, не в каких-то государственных там разборок или кто там чем меряет, кто у него больше, что у него больше, дойдем до нормальных человеческих отношений где есть, я не знаю, человек который живет на территории Франции, человек который живет на
территории России и у нас, мы будем искать общие вещи между нами, а не будем искать какие-то различия или что-то другое. Так что я уверен найдутся и партнеры и друзья и союзники.
>> Я тоже!
>> Главное искать.
>> У меня последний вопрос. Если бы у тебя были несколько слов именно для Французов, какие бы они были? Если есть.
>> Друзья! Друзья и из Франции ! Будьте живы, здоровы, счастливы, любите свою страну, любите свою планету и заботьтесь о своем обществе,  все будет хорошо.
>> Voilà, je vous remercie, merci beaucoup d’avoir suivi cette vidéo

Спасибо тебе большое Красимир!
A très bien bientôt pour une prochaine vidéo sur russie.fr. Laissez-moi vos commentaires, juste en dessous et vous retrouvez le site bien sur http://www.красивыйпетербург.рф
de mon ami ici sous la vidéo. Merci beaucoup, à bientôt!

Faites moi part de vos réactions ou suggestions.

Et si vous connaissez d’autres initiatives en lien avec l’écologie ou avec l’interaction entre société civile et internet en Russie, alors partagez le dans les commentaires. Merci 🙂

2 Commentaires

  1. François-Xavier

    Merci Thomas pour ce partage.

    C’est super de voir Saint Pétersbourg (la ville de l’Art et du musée l’Hermitage) s’embellir grâce à ses habitants.

    Ce n’était pas vraiment le cas lorsqu’avec mes camarades d’école nous y avons effectué une mission commerciale pendant nos études il y a plus de 20 ans maintenant.

    J’aimerais beaucoup emmener mes enfants là-bas comme je l’indique dans cet article : http://les-parents-positifs.com/que-ferions-nous-si-nous-navions-plus-besoin-de-travailler-pour-de-largent/

    A bientôt.

    Réponse
    • Thomas

      Merci François Xavier,

      Je désespérais de voir un commentaire sous cet article qui me tient à coeur…

      Donc merci ! 🙂

      Et j’ajouterais que non seulement ça fait plaisir de les voir retaper Saint Pétersbourg, mais le système fonctionne à plein régime dans plus de 30 grandes villes du pays..

      Un modèle à suivre, assurément ^^

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]