Poutine perd des points face à une contestation numérique prolifique

L’opposition numérique déborde d’imagination – retrospective

En 10 minutes, François Condamin et Emiland Guillerme, deux journalistes ex-de Capa, Canal+ font une excellente rétrospective de la bataille du web entre contestation anti-Poutine et propagande pro-Poutine. Ce concentré d’information et d’image est très riche d’enseignements. Je vous le recommande chaudement.

Des deux côtés, de très nombreuses vidéos ont inondé le web dans ce mouvement de contestation des plus créatifs jamais vu (à ma connaissance). La guerre numérique qui fait rage pour une campagne présidentielle hors normes a pour enjeux le contrôle de l’image de l’omni président, entre culte de la personnalité et image stéréotypée du mâle dominant. Vladimir Poutine a donc son site internet, son armée de bloggeurs sympatisants, ses goodies, ses clips et ses fans et nous apprenons même qu’il a un sex toys à son nom (du meilleur goût).

En trois ans la population russe a triplé sur internet

et elle n’a pas tardé à faire comprendre qu’elle aime ça. Entre contestation et propagande web, la bataille est rude, les attaques et les ripostes s’enchaînent et bien malgré lui, l’image du Président en prend un sérieux coup.

Justement quand on parle ripostes, 2000 comptes Twitter suspects et automatisés ont été découverts par un grand journaliste américain. Ces comptes créés quelques mois avant la présidentielle ont été coordonnés par la campagne pro Poutine pour diffuser des message destinés à casser le moral des opposants et à brouiller leurs messages.

Mais il n’est pas facile à l’heure numérique d’effacer les traces de la contestation web. Une bonne partie des milliers de messages postés sur le site de Poutine pour lui demander de partir l’ont été (effacés). Mais les captures d’écrans réalisées au préalable ont fait le tour du web en quelques clicks…

Dommage pour qui ? Poutine, piégé ? Pas loin. Disons qu’il doit conserver le pouvoir tout en évitant les débordements pour conserver une image propre en dedans et en dehors du pays. L’équation est très compliquée pour lui, c’est certain, même si il sera ré-élu à 100% des suffrages ou pas loin (je plaisante biensûr… ou pas, à vous de voir).

Parmi les contestataires les plus virulents du web, Russie.fr vous avait parlé du fondateur de Vkontakte, mais moins d’Alexy Navalny, un blogger devenu star de la contestation qui a entre autre promis 10 000 dollars à celui qui posterait la vidéo la plus dégradante sur Poutine.

Quant au groupe punk féministe Pussy Riot… Il a tout simplement décidé d’insulter le Président en direct de la place rouge, il fallait oser, elles l’ont fait… au point que j’ai décidé de vous donner leur prestation en images dans un post à part ici. Comme vous pourrez le voir par vous même dans cette rétrospective d’excellente qualité.

« Partagez vos impressions avec moi et avec les lecteurs de Russie.fr. Laissez un commentaire à la suite de l’article,

merci et à très vite »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOS CADEAUX OFFERTS

PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT

Le-Déclic-Russe-Formation-de-russe-Débutant - formations de russe
La formation au Cas par Cas - Les Cas (déclinaisons)
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]